Désinformations.com

Les gilets jaunes demandent le remboursement des frais de déplacement

du Rédacteur Suprême
publié le 07-12-2018

Paris c'est beau, mais c'est loin de la France périphérique. Les manifestants qui planifient avec soin la révolution, uniquement les samedis, ont des frais de déplacement pour se rendre à la capitale et assiéger l'Elysée. Sans parler des plateaux télé de BFM et autres chaînes d'information plus ou moins continue, tous parisiens. "Le président Macron et lémédias à ses ordres font exprès d'habiter loin de chez nous", note Jacline Dubonchoix, égérie et porte-parole d'elle-même sur son mur facebook. Les gilets jaunes sont donc de plus en plus nombreux à réclamer le remboursement de leurs indemnités kilométriques pour participer à l'insurrection hebdomadaire, ainsi que des tickets de parkings. Les banlieusards demandent aussi le remboursement de leur pass Navigo.

Les Champs-Elysées photographiés par Vladimir Poutine le 11 novembre

crédit : Kremlin

Au gouvernement en état de siège, on indique "entendre la nouvelle demande du peuple qui souffre". Gérald Darmanin, ministre des comptes iniques, promet une mesure d'allègement fiscal pour les gilets jaunes qui pourraient compter leurs dépenses de manifestations en frais réels, parkings compris. Le ministre de l'intérieur, Christophe Castaner, se dit prêt à organiser des stands tenus par des CRS pour tamponner les fiches de frais des manifestants en marge des exactions qui seront commises demain à Paris.

Une mesure qui ne va toutefois pas assez loin pour Jacline Dubonchoix qui rappelle que tous les gilets jaunes ne payent pas d'impôt sur le revenu et que, de plus, à cause du prélèvement à la source, "ce sont des frais engagés aujourd'hui dont on ne verra pas le remboursement avant septembre 2019". Elle exige donc que les manifestants puissent remettre leurs RIB sur les stands des CRS pour obtenir un remboursement "avant Noël".

Une exigence soutenue par Jean-Luc Mélenchon qui estime que "la rue doit être remboursée de ses frais engagés pour faire la révolution", ainsi que par Marine Le Pen qui demande, au nom de la démocratie, que "les deux seuls partis qui représentent le peuple, le France Insoumise et moi-même, ayons accès au fichier des manifestants qui sera ainsi constitué".

Emmanuel Macron, retranché au poste de commandement souterrain de l'Elysée, serait sur le point de donner son accord pour satisfaire ces demandes, "et en même temps tout ce que cette bande de pique-assiettes réclamera si ça me permet d'avoir la paix".

 

#gilets jaunes | #Jacline Dubonchoix | #Emmanuel Macron

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 05-12-2018

Des peines de prison ferme pour ceux qui ne regardent pas BFM TV

le billet d'après, le 10-12-2018

Sondage IDOF : Emmanuel Macron peine à convaincre les gilets jaunes

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales