@desinfopointcom

Fluorette, blogueuse humaine, si humaine...

du Rédacteur Suprême
publié le 15-04-2014

D'après la légende qui court de la merveilleuse basse vallée de la Seine jusqu'aux confins de la ligne bleue de Vosges, la blogueuse Fluorette serait médecin généraliste, en Alsace, où il y a des gens qui ne parlent qu'allemand mais pas elle. Cela étant posé, ce n'est pas la révélation de cette interview sans concession qu'elle a accordée à notre Rédacteur Suprême. Grâce à une méthode d'investigation dialectique que la presse d'investigation nous envie certainement, nous sommes en effet en mesure de révéler le vrai métier de Fluorette, que vous découvrirez, ébahis, lecteurs bien désinformés, en lisant la suite (teasing intense). Et comme vous ne pourrez pas résister au plaisir, il ne vous restera plus qu'à patienter quelques heures avant la publication de la critique du livre éponyme qu'elle vient de publier, chez Monsieur Grasset, Promenade de santé que vous devriez d'ores et déjà commander sans attendre, car il serait juste qu'il n'y en ait pas pour tout le monde après le premier tirage.

Fluorette

Fluorette (@Fluorette)

son blog : Promenade de santé

Commençons par le commencement : qui es-tu ? D'où viens-tu ? Pourquoi blogues-tu ?

Je m'appelle Fluorette. Enfin si on veut.

Je viens d'une région où la pluie est presque quotidienne (je vais me faire des ennemis). Et où j'appréciais les tempêtes.

Je blogue parce que j'aime écrire, et que c'est un moyen de faire sortir le trop-plein d'émotions dans ma tête qu'entraîne mon métier. Cela me permet de me sentir moins seule dans ma pratique quotidienne.

Tu t'appelles Fluorette, et pourtant tu es généraliste et non dentiste. Tu aimes brouiller les pistes ?

C'est un pseudo un peu difficile à porter. Quand je l'ai choisi, je trouvais que le fluor apportait de la fraîcheur. Et la fraîcheur c'est important pour l'haleine.

Mais je ne l'aime pas, il me fait penser à certains dessins animés un peu bébêtes. Or je ne suis pas un télétubbies.

Et quand je suis interviewée par Maitre Roger, Rédacteur Suprême, je trouve que Fluorette ça manque de classe.  ;)

Quand et comment la grande aventure sur Internet a-t-elle commencé ? Promenade de santé est-il ton premier blog ou y a-t-il eu d'autres essais avant ?

Internet ça a commencé il y a très longtemps. J'avais une énorme dépendance aux écrans qui avait commencé par Myst et qui s'est poursuivie avec les tchats Caramail. Et puis, j'ai énormément ralenti jusqu'à Twitter et le blog, qui permettent encore plus d'échanges, plus rapidement.

J'ai un autre blog, que j'alimente peu et que je pense personne n'a jamais lu, mais qui me permet de raconter des histoires qui n'ont rien à faire sur Promenade de Santé.

Dans ton premier billet, tu demandes à tes visiteurs de ne pas te demander de consultation en ligne. Sont-ils obéissants ? Quelle conclusion en tires-tu sur ton e-influence ?

Ils sont très obéissants. Je ne crois pas que ce soit dû à une éventuelle influence mais ils savent que sinon je mords. Et pas seulement si j'ai faim.

D'après les photos de dédicaces que tu as postées sur ton twitter, tu écris de manière très jolie et lisible. Tu es vraiment médecin ?

Non. Je garde des chèvres dans le Larzac, en me nourrissant de baies sauvages, et en faisant des enluminures, que je vends une fortune à des bobos qui sont en quête d'un retour à la terre

Il y a un trou dans ton emploi du temps : premier billet sur ton blog en décembre 2009 ; billet suivant en janvier 2011. Où est passée ta vie deux point zéro en 2010 ?

Il semble qu'elle soit passée dans une faille spatio-temporelle au moment du Grand Changement chez over blog. Je crois que je n'ai rien perdu, mais je n'en suis pas sûre, depuis je fais des sauvegardes.

Sais-tu que Maître Roger était fan d'Urgences ? Et toi ?

Je suis très contente de l'apprendre. Je crois n'avoir vu que trois épisodes d'Urgences dans ma vie, dont celui où Lucie est sauvagement assassinée. Je n'ai donc jamais pu participer autour de la machine à café à débattre de la vie sexuelle du docteur Ross. De même la tumeur du Docteur Green ne m'a pas fait pleurer autant que les autres.

(AVERTISSEMENT : cette question est gravement atteinte de théorie du genre) En série télé, ton modèle de médecin c'est plutôt docteur Sylvestre de la série éponyme ou docteur Green d'Urgences ?

C'est une question difficile. J'aurais bien répondu Joséphine Ange gardien, mais je ne suis pas sûre qu'elle ait été médecin dans un des épisodes. J'avoue mal connaitre aussi Dr Sylvestre. Maintenant il y a aussi le docteur Martin, que j'ai une fois supporté 10 minutes. Et j'aimerais ne pas finir comme le docteur Green.

Je me définirais plutôt comme un mélange d'Elliot-Reid, et de JD, de Scrubs. Mais n'oublions pas que j'élève des chèvres.

Tu sais que la publication de ton interview dans Désinformations.com va t'apporter lecteurs et followers par millions, donc gloire, fortune et encore plus de patients deux point zéro qui vont solliciter tes diagnostics ; comment te prépares-tu à ton entrée dans le star-system ?

Je l'espère bien. J'ai déjà installé une piscine à billets dans le salon. Et j'ai signé le bon de commande pour le Porsche Cayenne rose. Dès que l'interview est finie, je crée mon compte instagram pour poster des photos de boobs.

Depuis que tu connais Maître Roger, comment ta vie a-t-elle changé ?

Depuis, je reçois des bisous dans le cou, et je reste persuadée que je ne souhaite pas passer #mavieenreunion

Quelle musique as-tu écoutée pour répondre à cette interview ?

Charlotte Gainsbourg, 5:55

Alors, heureuse ?

Énormément, le soleil brille, les abeilles butinent, et les oiseaux chantent.

Et Hippocrate, dans tout ça ?

Il a émis de grands principes : la capacité du corps à se guérir lui-même, et le "primum non nocere". Dans notre société où nous inventons des maladies pour pouvoir vendre des médicaments, nous devrions tous ne pas oublier Hippocrate.

 

#Fluorette | #promenade de santé | #Alsace | #médecin généraliste

lire son blog : Promenade de santé

 

le billet d'avant, le 07-04-2014

Sélection naturelle, un roman capitaliste

le billet d'après, le 15-04-2014

Promenade de santé

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales