Désinformations.com

Vigilance du consommateur pendant les vacances : les experts de la DGCCRF publient leurs constatations annuelles

du Rédacteur Suprême
publié le 19-07-2001

Comme de coutume, la période estivale est propice aux abus de toutes sortes à l'encontre du consommateur. En ces temps troublés où les inquiétudes sociétales déferlent de toutes parts, ainsi qu'en a témoigné J.Chirac lui-même lors de son traditionnel discours du 14 juillet, les experts ont souhaité faire le point sur les risques des vacances dans ce qui doit devenir un véritable bréviaire. Il est publié ces jours-ci par la DGCCRF.

Attention aux arnaques des vacances !
CC Flickr - Peter

Les macro-inquiétudes planétaires comme le réchauffement de la planète ne doivent pas inquiéter outre mesure le consommateur : "il s'agit d'un phénomène s'inscrivant dans le long terme, dont les effets mortels ne devraient pas être sensibles dès cet été".

En revanche, certaines manifestations climatiques violentes qui sont peut-être liées à ce réchauffement doivent inciter, elles, à une vigilance accrue. Les experts préconisent d'observer les règles du principe de précaution, par exemple en ne s'abritant pas sous un arbre en cas d'orage ou encore de ne pas planter sa tente près du lit d'un torrent ou de la Somme.

L'alimentation préoccupe plus que jamais le consommateur, confronté à de vives inquiétudes face aux risques représentés par des épizooties toujours non résolues : poil sur le saucisson ou poussin cannibale. La DGCCRF met en garde les consommateurs en leur conseillant formellement de ne pas manger de saucisson poilu ou présentant des traces d'épilation. Pour les poussins, il est plus complexe d'identifier les animaux malades, sinon par des traces de sang qui peuvent rester à hauteur du bec de l'animal.

Les experts ne voient pas tout en noir : dans son bréviaire des vacances, la DGCCRF relève des évolutions très positives par rapport aux années précédentes. Les voyageurs se réjouiront en particulier des effets de l'entrée en vigueur de la réforme des sacs à vomi : "vomir en avion devient un acte banal dont les conditions d'exercice tendent vers le risque zéro", se félicitent les experts.

#vacances | #arnaque des vacances | #DGCCRF | #risque zéro

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 16-07-2001

Fox T.Paddle : "Le manque de cyber consommateurs a une incidence négative sur l'avenir du commerce électronique"

suivant : 23-07-2001

Le SUCE accueille Julia Chanel et Olivia del Rio en grande pompe

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales