Désinformations.com

Gainsbourg, Vie Héroïque : le film qui forge l'identité nationale ?

correspondance du Microcosme
publié le 21-01-2010

Gainsbourg, Vie Héroïque est un conte sur la vie trépidante de l'un des plus grands artistes que la France ait connu. Sa fille chante aussi, avec moins de notes. Le film a coûté 14 millions d'euros et est assorti d'une promotion marketing efficace et assumée par Eric Elmosnino, acteur principal, ressemblant étrangement, pour ne pas dire de manière suspecte, au vrai Serge Gainsbourg. "Les critiques dithyrambiques de type soixante-huitardes sont une claire opération de la gauche socialiste qui n'a pas d'idée et refuse de débattre avec moi sur les sujets importants", déconce Eric Besson, ministre de la traîtrise au quotidien.

Mais le film pourrait devenir un support pédagogique que Luc Chatel, ministre de l'ignorance des masses, veut mobiliser pour "inculquer les règles rudimentaires du bon comportement du Français".

Intrigués, nous avons interrogé le ministre sur ses intentions. "Le film montre d'une part ce qui est mal : le sexe non procréatif, la boisson importée des Etats-Unis ce qui creuse notre déficit commercial, le tabac qui coûte cher à la sécurité sociale, la drogue lorsqu'elle n'est pas TF1... car la conclusion de cette triste histoire - Serge Gainsbourg meurt à la fin de sa vie - démontre les risques de ces comportements déviants. Mais Gainsbourg, Vie Héroïque indique aussi ce qui est bien : la Marseillaise est une chanson moderne."

Une campagne d'information, "La drogue crame la tune", adossée au film consacré à la vie de Serge Gainsbourg serait à l'étude. Dans le cadre de cette grande campagne de rétablissement des moeurs justes, le film Gainsbourg, Vie Héroïque sera projeté dans les salles des collèges "comme antidote aux comportements déviants", nous a indiqué Luc Chatel, qui précise qu'"il s'agit d'envoyer une injonction contradictoire à nos jeunes : un peu de reggae et la Marseillaise est une chanson séduisante et moderne. Mais avec trop de drogues, vous en viendrez à cramer votre tune. C'est lorsque nos petits sauvageons connaîtront les paroles de la Marseillaise que nos interdirons le reggae, et rendront l'apprentissage du clairon obligatoire dès l'école primaire."

Les services du ministre de l'ignorance des masses sont plus précis : "nous comptons sur la scène très choquante dans laquelle Serge Gainsbourg brûle une billet de 500 francs : c'est mal, surtout en cette période difficile pour le pouvoir d'achat de nos concitoyens qui se lève tôt le matin pour aller travailler."

Eric Woerth, ministre du désastre budgétaire, apparaîtrait dans cette vidéo pour faire passer un message très personnel : "je rappelle à Monsieur Serge Gainsbourg que la France est un pays moderne qui n'utilise plus les francs, mais des euros." Et de conclure cette réplique d'un cinglant "les générations futures vous demanderont des comptes quant au bilan carbone de votre provocation", sans doute soufflé par Jean-Louis Borlo, ministre de l'environ. Ce coup très dur porté à la culture soixante-huitarde qui ne pense qu'à se droguer, devrait rétablir "une certaine vérité quant à la France éternelle", nous ont glissé les services du présidentissime Nicolas Sarkozy.

#Serge Gainsbourg

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 20-01-2010

Super Nanny recevra l'hommage de la Nation

suivant : 22-01-2010

Télécharger Firefox 3.6 destination finale, le navigateur désinformant de la fondation Gozilla

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales