Désinformations.com

Stress au travail : Désinformations.com classée au premier rang, dans la catégorie web-journal

du Rédacteur Suprême
publié le 18-02-2010

Après la tragique série de suicides de France Télécom, le ministre du travail c'est la santé, Xavier Darcos, avait engagé une grande enquête, véritable plan Marshall de la prévention des conséquences du stress au travail. Forte de sa position dominante parmi les médias interactifs francophone de bon goût, et sous l'impulsion géniale de son Rédacteur Suprême, Désinformations.com s'est engagée dans la démarche proposée par le ministre du sous-emploi à titre gratuit. Aujourd'hui, la publication du classement général des entreprises où il fait mieux vivre révèle l'écrasante domination du modèle social développé par notre Rédacteur Suprême.

Rédacteurs revenant d'une mission de routine
CC Flickr - The US Army

Désinformations.com est classée en catégorie "vert", loin devant les autres médias de plus de 1.000 salariés. Le web-journal satirique francophone de bon goût de référence est le meilleur pour la qualité de vie à bord, la convivialité dans la salle de rédaction et le rapport notoriété internationale des rédacteurs sur salaire.

Malgré sa légendaire humilité, notre Rédacteur Suprême a accepté de dévoiler quelques-unes des recettes qui lui permettent aujourd'hui d'être à la tête du web-journal où tout le monde veut travailler. "Le bonheur de mes collaborateurs est une priorité asbsolue pour moi", nous confie le manager charismatique de Désinformations.com, qui ajoute que "mon bureau est toujours ouvert pour ceux qui ont besoin de me confier leur malaise" et que "j'ai toujours su me débarrasser des rédacteurs qui ne me supportaient plus avant que nos mauvaises relations n'enveniment l'ensemble de la rédaction".

Tous ceux qui l'ont côtoyé au quotidien témoignent de cet émerveillement d'avoir approché, une fois dans leur vie, un homme de cette trempe dont on fait les héros du 21ème siècle. "Il manie le fouet comme personne", révèle notre correspondant à Roubaix, tandis que notre correspondant dans le Pays Cathare renchérit : "quand il m'humilie il me grandit, quand il me raccroche au nez il élève notre dialogue".

Notre correspondante dans les Palais de Justice de souvient, émue, de "nos innocentes séances de jeu avec les menottes prêtées par les fonctionnaires de la pénitentiaire", et notre correspondant dans le Microcosme se rappelle d'un dîner commun "avec Alain Juppé et Suprême, lors duquel le plus aimable était sans aucun doute le maire de Bordeaux".

Une belle unanimité que partagent nos correspondants à Houston (Texas) et Saint Soluteur les Turins, qui préparent un livre sur la génèse de Désinformations.com, à paraître dans les bonnes librairies avant la fin de l'année.

Fort de la reconnaissance de ses ouailles, et avec l'accompagnement de sa coach Nathalie ubon-Dubonchoix, notre Rédacteur Suprême annonce qu'il poursuivra son chemin vers la domination absolue du web satirique francophone, et mondial, à terme. Une domination absolue que notre expert financier, Paul-André du Taillan-Bourgueil, prévoit à l'échéance du 21 décembre 2012.

#Rédacteur Suprême | #Alain Juppé | #stress | #travail

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 18-02-2010

Vancouver 2010 : Marion Rolland s'entraîne sur le toit de son chalet beauceron

suivant : 19-02-2010

Candidat en 2012 ? Le Rédacteur Suprême de Désinformations.com ne révèle pas encore ses intentions

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales