Désinformations.com

Zones noires : la tempête Xynthia placée en garde à vue

correspondance du Microcosme
publié le 14-04-2010

Il n'y aura pas de "remise en cause des critères de zonage" fixant les 1.510 habitations à détruire en Vendée et en Charente-Maritime après la tempête Xynthia, a confirmé le présidentissime Nicolas Sarkozy, qui a déclaré avec la plus grande fermeté : "nous ne laisserons pas les forfaits de cette Xynthia impunis", avant de marteler d'un ton sec et vigoureux  "j'entends poursuivre ma politique sécuritaire engagée avec succès depuis plusieurs années... et on m'annonce que la coupable Xynthia a été placée en garde à vue par les services de lutte contre les vents et marées...". Cette annonce devrait apaiser les tensions entre la population tirée au sort pour être expulsée et leurs voisins qui ricanaient bêtement.

De sources bien désinformées, les statistiques de la délinquance prouvent que la politique sécuritaire volontariste menée avec courage par le présidentissime porte ses fruits. Ainsi, l'Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité Venteuse (INHESV) indique dans son dernier rapport que le nombre d'atteintes volontaires à l’intégrité physique des vents et marées est en baisse de 4,1% entre juin 2004 et avril 2010. De même, la violence venteuse contre le personnel des établissements marins est stable sur la même période. Mais le parti socialiste prétend que les infractions au droit à la concurrence entre vents et bourrasques ne cessent de progresser : +8,9% depuis juillet 2006 !

Une commission de médiation devrait être envoyée dans les 48 heures en Asie intérieure, foyer de tous les terrorismes par vents et tempêtes, afin de négocier les termes d'un apaisement météorologiques. Bernard Kouchner, ancien médecin marin féru de houle, ministre des affaires lointaines, a reçu mandat pour livrer "tous les sacs de riz qu'il faudra pour calmer les revendications extrémistes", a affirmé le présidentissime à nos micros.

Dans le même temps, Ban Ki Moon devrait réunir le Conseil de sécurité des Nations unies pour demander à la Chine d'élever de 10 mètres sa muraille "afin de réduire les effets des tempêtes venues de Mongolie et qui déferlent sur nos territoires du corps traditionnel."

Une réunion de crise préparatoire se tiendra dans les jours qui viennent, mais Barack Obama, président du monde derrière le présidentissime, a d'ores et déjà averti : "ces vents contraires aux Etats-Unis ne nous font pas peur... et s'il faut utiliser l'arme nucléaire, j'en ai encore quelques unes, malgré le désarmement massif et pacifique dans lequel les Etat-Unis sont engagés depuis que je préside le monde."

Déclaration qui a fortement agacé notre présidentissime qui s'estime "seul leader du monde devant Barack Obama apte à faire ce genre de déclaration."

#Xynthia | #zone noire

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 14-04-2010

Classement des lycées : les conseils de KPMG pour bien choisir

suivant : 15-04-2010

Google a fait part de son intérêt pour le rachat de Désinformations.com

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales