Désinformations.com

Une équipe de zoologistes ouest-parisiens découvre une nouvelle espèce d'étudiants : "le pervers polymorphe"

correspondance de Guernesey
publié le 10-10-2001

C'est à l'occasion du très discret pot de thèse de Léon-Louis Bazeloberg, qu'un éminent professeur de littérature française a fait état de sa récente découverte en biologie sociétale : le pervers polymorphe. Selon Jules Bazilovich, il s'agirait d'une espèce d'étudiant de classes préparatoires aux grandes écoles particulièrement rare, et dont la principale caractéristique serait de préparer des concours sans qu'aucune école ne leur soit réellement ouverte.

Un pervers polymorphe se cache dans la foule estudiantine, sauras-tu le retrouver ?
CC Flickr - Gaëtan Zarforoushan

"A force de travailler en vain, ces étudiants développent une sorte de complexe de supériorité dans l'infériorité. C'est une très grande réussite de Jacques LaChèvre, car c'est lui, qui, dès les années 1980, avait senti le besoin impérieux de réformer les CPGE", note l'auteur de la découverte.

Chacun sait en effet que depuis ces années-là, un grand nombre de réformes ont été menées puis consciencieusement avortées grâce à la pugnacité des profs de maths de taupe et d'hypotaupes. Toutefois, certaines ont laissé place à de curieux avatars comme ces étudiants ainsi exhibés par le professeur Bazilovich qui poursuit en expliquant "qu'il ne s'agit toutefois pas d'avortons mais bien d'une espèce à part entière ayant ses qualités propres. En effet, ces étudiants associent la profondeur que confère l'humilité de l'échec à l'assurance que donne le sentiment de se préparer aux plus hautes destinées".

Interrogé sur le sujet, Norton C. Ridewell, Consultant Généraliste International et expert en Tout sur Tout, estime que "cette espèce d'étudiants représente une réelle économie de moyens pour l'éducation nationale, car généralement bien entraînés à résister à l'échec, ces étudiants qui auraient largement le niveau pour poursuivre dans des voies aussi prestigieuses que l'IEP ou l'ENA y mettent un terme d'eux-même, considérant qu'ils ont atteint le niveau de maturité requis bien avant leur condisciples des autres sections. Au coût marginal de l'étudiant de prépa, on ne peut que s'étonner de la lenteur avec laquelle l'espèce se développe".

"C'est une espèce qui demeure encore bien vivante" déclare le professeur Bazilovich "puisqu'elle a déjà connu une première mutation, une dizaine d'années après son apparition". On distingue donc désormais les représentants de la classe S, plus anciens et plus spécialisés, de ceux de la classe BL, plus récents et déjà plus généralistes.

Gageons qu'à ce rythme, les pervers polymorphes du professeur Bazilovich seront une espèce en voie de disparition dans moins de dix ans !

#zoologiste | #ouest | #étudiant | #pervers polymorphe

 

Correspondant à Guernesey

lire tous ses billets

 

précédent : 10-10-2001

Le code de la route sera modifié avant le passage à l'Euro

suivant : 10-10-2001

Les habitants de la Somme auraient capturé un de nos reporters

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales