Désinformations.com

Visite de Sarkozy à La Courneuve : la politique de l'insulte porte ses fruits

correspondance du Microcosme
publié le 24-06-2010

La Courneuve - Un homme de 21 ans a été interpellé mercredi soir un peu avant 23h à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Il avait insulté le présidentissime Nicolas Sarkozy, qui effectuait une visite surprise dans le département. De sources bien désinformées, le jeune homme, en pleines révisions pour l'oral du bac, aurait voulu démontrer au présidentissime qu'il avait assimilé les leçons du maître en lançant un très élégant "eh, casse-toi pôv' con... avant qu'on va te nettoyer au Kärcher !", qui aurait ravi le présidentissime au constat que son vocabulaire politique et sa grammaire se sont ancrés dans le paysage culturel indigène.

La Courneuve attend impatiemment Nicolas Sarkozy
CC Flickr - Petit Louis

En revanche, par excès de zèle, le jeune interpelleur a ensuite fait basculé l'humeur présidentissimiale dans le maussade. Grisé par son succès, le jeune homme aurait en effet tenté un "espèce de sale fils de pute va te faire enculer" de nettement moins bon goût.

Le jeune homme a, de la sorte, brutalement ravivé les blessures psychologiques de l'élimination de l'équipe de France au récent tournoi de football africain. "L'image d'un Nicolas Anelka mal intégré, converti à l'islam, ne payant pas ses impôts en France et portant parfois une barbe suspecte, a été très mal appréciée par le présidentissime", nous a indiqué Claude Guéant, co-ministre du gouvernement, en charge de la syntaxe insultante de bon goût du présidentissime.

C'en était trop : "cet homme ne sait pas faire la différence entre une insulte de bon goût UMP et une insulte de banlieue...", nous a expliqué Claude Guéant.

Le jeune homme sera poursuivi et condamné pour insultes au chef de l'Etat. Accusé aussi de complot terroriste grâce à des témoignages spontanés de citoyens français du corps traditionnel retenus en otage chez eux en Seine-Saint-Denis alors qu'ils étaient là les premiers, le jeteur d'insultes est toujours en garde à vue.

Déjà connu des services de police pour des faits de stationnement illicite et pour avoir conduit un vélo avec une seule main, une enquête rapide prouve qu'il est polygame, qu'il a déjà été condamné pour trafic de stupéfiants, conduite sans permis, violences verbales, rebellions contre CRS, abus d'allocations familiales, évasion fiscale en Suisse de fonds saoudiens.

Son interpellation s'est déroulée normalement : 19 coups de matraques pour briser par anticipation une éventuelle protestation. Il pourrait être hospitalisé à Kaboul s'il avoue tous ses meurtres auparavant. Trois de ses concubines seraient autorisées à l'accompagner en Afghanistan. Les deux autres - "identifiée à ce stade de l'enquête, il y en a peut-être plus", nous précise le commissaire Robert Dubonchoix, en charge de l'expulsion - seront condamnées aux travaux d'intérêt général en substitution de la garden party de l'Elysée.

#Karcher | #La Courneuve | #insulte

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 23-06-2010

Publication des résultats du Bac 2010 avant la date sur Désinformations.com

suivant : 25-06-2010

France Inter : le général McChrystal accepte une mission de reengineering de l'humour

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales