Désinformations.com

Retraites : les manifestations les 2 et 12 octobre relancent les ventes de chaussures

correspondance du Microcosme
publié le 24-09-2010

Paris - Les syndicats ont annoncé vendredi deux nouvelles journées d'action, début octobre, contre le projet de réforme des retraites, au lendemain d'une mobilisation massive dans la rue, minimisée par un François Fillon qui oppose, de Biarritz, "un non ferme et tranquille" aux manifestants : "non ! et je le dis avec un ton ferme et tranquille : ne comptez pas sur moi pour revenir sur ce vaste plan de relance de l'économie par la semelle et la chaussure", a-t-il asséné dans un vibrant plaidoyer pour la sainte alliance des chaussures et des godillots, devant un parterre de députés UMP émerveillés. Car le Shoe Economic Consensus (SEC) le prouve : "on observe une contribution de 0,01 point des manifestations à la croissance du mois de septembre... clairement, la grève pousse les magasins de chaussures de marche à la limite de la rupture de stock... les gens marchent complètement, et ça, c'est bon pour l'économie !" rappelle James McGoodchoice, directeur des prévisions de ventes de chaussures au SEC.

Joie dans l'industrie de la chaussure
CC Flickr - FALHakaFalLin

Le gouvernement entend tirer parti de cette aubaine en, d'une part, exaspérant les grévistes pour conduire quelques forcenés à bien planter le système de transport public et forcer les salariés licenciables à marcher davantage, et d'autre part, en instaurant une exonération fiscale "à hauteur du coût du ressemelage +10% de la valeur de la paire de chaussures acquise au cours des mois de septembre et octobre", indique Claude Guéant, co-ministre du gouvernement, en passe de devenir plus ministre que son collègue de jeu, Henri Guaino. Toutefois, l'Institut Désinformation et Opinion Francophone (IDOF) rappelle que pour 89% des résidents de Neuilly-sur-Seine, la grève affecte peu leurs habitudes. Ils ne sont que 1,5% à "marcher 5 minutes de plus" ou "1 minute de plus" depuis les grèves, principalement parce que "les taxis passant un peu plus loin que d'habitude dans leur bonne ville de souche".

Afin de soutenir cet effort national des riches, le gouvernement propose de mettre en place un bouclier Weston : "il n'est pas normal que le riche marche plus d'un pas sur deux pour les grévistes ! Je propose le remboursement de la moitié de chaque paire de Weston achetée en septembre ou octobre". La mesure a ainsi lancé, fier de son sens de l'initiative, le deuxième éjectable des ministres après Woerth.

Une boucle vertueuse prend ainsi forme. La relance des ventes de chaussures rend espoir aux privilégiés qui n'hésitent plus à acheter des Pradas. Le FMI et la Banque mondiale ont aussi réuni un séminaire de réflexion sur "la chaussure en Afrique : un marché à conquérir ou une économie de va-nu-pieds ?"

Le Conseil de sécurité a été convoqué par le présidentissime Nicolas Sarkozy pour arrêter une position commune à la France sur le rôle de la pompe dans la stabilisation de l'Afghanistan et la lutte contre le terrorisme. Toutefois, les tenants de la thèse du déclin de la chaussure française invitent les autorités françaises à fermer les frontières aux importations de chaussures maghrébines.

Enfin, la gauche socialo-gréviste, qui décidément n'a pas grand chose à faire de ses journées, sauf à danser la chenille à Pau au son d'une fanfare grosse caisse du sud-ouest, rappelle que "les pauvres ont eux aussi droit à de la chaussure subventionnée", car depuis 2007, "c'est la chaussure qui est abîmée par les politiques injustes menées par le présidentissime Nicolas Sarkozy 1er des Roms", interpelle Martine Aubry, première sectaire du parti socialiste. "Les marcheurs pauvres sont en effet près d'un million", selon l'Observatoire de la Pauvreté Mal Chaussée (OPCM), et encore, "on évalue mal le nombre d'enfants de marcheurs pauvres..." insiste Michel Dubonchoix, secrétaire général de l'OPCM, "c'est pourquoi nous avons décidé d'ouvrir un restaurant de la chaussure... chaque citoyen marcheur non pauvre pourra apporter une paire de chaussures aux plus démunis. Il est conseillé de venir avec ses chaussures aux pieds pour les maintenir au chaud. Les pauvres ont aussi le droit à des chaussures tièdes !"

Bernadette Chirac a accepté de financer à hauteur de 450.000 euros cette belle démarche, contre une exonération du remboursement des détournements de son ex-maire-président de mari. Vous aussi, contribuez à cette belle initiative et envoyez-nous vos dons, uniquement en liquide, à Désinfromations.com, co-partenaire de l'opération "une paire de chaussures pour chaque marcheur". Toute carte de crédit acceptée, y compris de ménages marcheurs surendettés.

#réforme retraites | #manifestations | #François Fillon

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 20-09-2010

Brice Hortefeux : les écoutes sont un moyen pour la presse d'améliorer la fiabilité de ses sources

suivant : 26-09-2010

Rachida Dati sera interviewée sur la fellation la semaine prochaine par Jean-Pierre Elkabbach

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales