Désinformations.com

Les déclarations de Monseigneur André-Joseph Léonard sur les prêtres pédophiles posent la question d'une légitime réforme de la retraite des ecclésiastiques

du Rédacteur Suprême
publié le 28-10-2010

Dans une interview accordée à nos confrères de la RTBF, le Primat de Belgique estime que les vieux prêtres pédophiles ne devraient pas être jugés, assimilant les poursuites judiciaires à "une sorte de vengeance". Pour Monseigneur André-Joseph Léonard, les "victimes ne souhaitent pas mettre au pilori un prêtre de 85 ans", dont il est indiscutable que, lorsqu'il a atteint cet âge, la probabilité qu'il soit devenu impuissant et désormais inoffensif n'est pas nulle. Dans le but d'apporter une désinformation objective sur ce sujet trop grave pour être traité par de vulgaires satiristes, nous avons interrogé le père Marc-Dorcel Dubonchoix, conseiller indépendant auprès de notre présidentissime chanoine de Latran pour les affaires religieuses belges et le traitement de la pédophilie catholique pratiquante.

Cet article est dédié à tous les pénitents
Pénitent, par El Greco
CC Picasaweb - Bob Swain

Le père Marc-Dorcel Dubonchoix réagit en premier lieu en "condamnant avec la plus grande fermeté" les "interprétations abusives des déclarations de Monseigneur Léonard", précisant qu'il le connaît personnellement, ce qui lui permet d'affirmer qu'il n'a jamais personnellement eu de relation coupable avec "un mineur d'âge non consentant".

Le père Marc-Dorcel Dubonchoix nous rappelle ensuite que "la religion catholique est celle du pardon", et que "tout péché connaît sa pénitence". Il considère à ce titre Mgr Léonard comme "exemplaire" dans sa capacité à pardonner.

"Oui, Mgr Léonard a raison de qualifier de «sorte de vengeance» la volonté des victimes autoproclamées qui, des années après des faits sans témoins, réclament des procès coûteux pour le contribuable", souligne le père Marc-Dorcel Dubonchoix, qui ne cache pas craindre la contagion des "agissements procéduriers" jusque sur l'autre rive du Quiévrain.

Mgr Léonard a aussi considéré que "la Justice, c'est d'abord que les victimes aient été entendues", une déclaration que le père Dubonchoix fait sienne sans réserve : "qu'est-ce qu'il leur faudrait de plus ? Qu'est-ce qu'un procès va changer ? Leur foi catholique ne les oblige-t-elle pas de croire en la vertu cathartique de la confession, c'est-à-dire de la parole entendue ?"

Enfin, le père Marc-Dorcel Dubonchoix partage avec Mgr Léonard qui a défendu le fait que les "abuseurs" soient punis s'ils sont encore en activité. Le retrait de l'agrément de servir la messe est à ce titre considéré comme "une sanction suffisamment dissuasive pour qu'on n'en rajoute pas inutilement". Comme les faits reprochés remontent aux années 1950 à 1980, il ne fait d'ailleurs aucun doute que "les victimes ont largement eu le temps d'oublier et de passer à autre chose", tandis que leurs "abuseurs sombrent dans Alzheimer les uns après les autres".

Fort de ces analyses admirablement désinformées, la rédaction de Désinformations.com se refuse à ironiser plus avant sur les déclarations de Monseigneur André-Joseph Léonard.

Nous tenions toutefois à nous assurer que nos lecteurs ne passent pas à côté de la vraie information : quand la réalité dépasse la désinformation, c'est aussi notre devoir d'en rendre compte au plus grand nombre.

#André-Joseph Léonard | #prêtre pédophile | #Belgique

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 27-10-2010

Pluie d'étoiles filantes et comète Hartley 2 : l'ombre d'Al Qaïda plane sur le monde libre

suivant : 29-10-2010

Lien entre fellation et cancer : le cunnilingus serait aussi concerné

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales