Désinformations.com

Les rayons X nouvelle méthode d'écoute et espionnage des journalistes

correspondance du Microcosme
publié le 08-11-2010

Les rayons X ont été découverts en 1895 par le physicien allemand Wilhelm Röntgen, qui a reçu pour cela le premier prix Nobel de physique : il les nomma ainsi car ils étaient d'une nature inconnue, suscitant un certain mécontentement dans la communauté scientifique, vu qu'il reste pas mal de choses de nature inconnue dans le monde et qu'on peut plus utiliser la lettre X. Rayonnement très utilisé en astrophysique contemporaine, il est aussi un rayonnement ionisant utilisé dans de nombreuses applications dont l'imagerie médicale (radiographie conventionnelle), la cristallographie et, depuis peu, la journaligraphie, méthode de lecture innovante des intentions perverses et malignes du journaliste désinformant déviant ayant par ailleurs l'intention d'en savoir trop sur les présidentissime et ses proches.

Journalisme d'investigation sous contrôle : les poumons de Maître Roger, rédacteur suprême
Source : DCRI - document classifié

Une exposition prolongée aux rayons X peut provoquer des brûlures (radiomes) mais aussi des cancers. Ces effets ont été réellement pris en compte assez tard. Les rayons X sont en effet une forme de rayonnement électromagnétique à haute fréquence dont la longueur d'onde est comprise approximativement entre 5 picomètres et 10 nanomètres. L'énergie de ces photons va de quelques eV (électron-volt), à plusieurs dizaines de MeV.

C'est ainsi que l'usage des rayons X sur les journalistes présente deux vertus : il permet de comprendre et de désamorcer le scoop qu'un chafouin irresponsable allait publier au risque de déstabiliser la République ; il permet aussi de mettre un terme à l'activité désinformante du journaliste, voire de mettre un terme tout court au désinformant par l'exposition prolongée aux radiations.

Et les champs d'usage du rayon X ne cessent se développer.

Par exemple, on sait que les rayons X provoquent un effet directement sur la rétine, entraînant une légère illumination dans tout le champ de vision. L'individu qui tente alors de décrire ce qu'il voir ou a lu est jugé peu crédible, pour ne pas dire susceptible d'internement. Le décollement de la rétine de la première sectaire du parti socialo-gréviste irresponsable, Martine Aubry, montre que les rayons X sont en cours de test pour apporter une régulation raisonnée de la démocratie.

Une fois de plus, la science vient au secours des rapports sociaux de qualité. Il est remarquable que les rayons X, vieille invention s'il en est, contribuent encore aujourd'hui à rendre meilleure la modernité du monde contemporain.

#rayons X | #journalistes | #prix Nobel

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 06-11-2010

Le bilan positif de la visite de Hu Jintao à Paris pour les Droits de l'Homme

suivant : 08-11-2010

Après des propos de Dominique de Villepin contre Nicolas Sarkozy : des cellules psychologiques envoyées au chevet d'une UMP en état de choc

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales