Désinformations.com

Critiques sur le parler de Nicolas Sarkozy : l'Académie Française sommée d'intervenir

correspondance du Médoc
publié le 04-01-2011

Le député François Loncle (PS) ne s'attendait sans doute pas à de telles répercussions lorsqu'il a insisté pour avoir une réponse à la question écrite qu'il avait posée à Luc Chatel à propos "des difficultés à pratiquer la langue française" de Nicolas Sarkozy. Devant ce procédé qui consiste à vouloir faire croire aux Français que leur présidentissime ne sait pas manier avec aisance la langue de Molière - procédé qu'il a qualifié "d'inique" - le ministre de la Déséducation Nationale a courageusement fait front. Après avoir précisé que le député de l'Eure ne se basait que sur des déclarations sorties de leur contexte pour mieux accabler Nicolas Sarkozy, Luc Chatel a évoqué l'amour du présidentissime pour les grands textes classiques de notre littérature

L'Académie Française
CC Flickr - seriykotik1970

Le ministre originaire de la Haute-Marne a cité ainsi des textes comme Et si c'était vrai de Marc Lévy, La séquestrée du sex-shop de Gérard de Villiers ou encore Le lâcher de salopes de Jean-Marie Bigard, et, pour les jeux de réflexion autour de la langue, il a rappelé que Nicolas Sarkozy maîtrise parfaitement Mot de passe de Patrick Sabatier, le "Ni oui, ni non" et même la Dictée Magique.

Cette mise au point effectuée, Luc Chatel a précisé que s'il pouvait arriver à notre présidentissime d'utiliser un niveau langage pour le moins familier, ça n'était finalement que pour se mettre au niveau du petit peuple ainsi éduqué par plus de 40 années d'une gestion bolchévique de l'Éducation Nationale héritée de mai 68, que lui seul a eu le courage de remettre en cause.

Cette première réaction a été suivie par un communiqué de l'Élysée signé de la main même de Nicolas Sarkozy, dans lequel le chef de l'État entend bien mettre les choses au point une fois pour toutes.

Je veux tenir à vous signaler que je soutien à mort les paroles qu'il a dit Luc Chatel. C'est ce pourquoi j'ai décidé cogito ergo sum de lancer un nouveau chantier dans mon mandat que j'ai. J'ai demandé aux vieux de l'Académie Française qu'ils refassent le dictionnaire pour qu'il est plus adapté à la langue des gens qui la parlent en vrai. Un Grenelle de l'orthographe et de la syntaxe sera organisé pour simplifier tout ça et éviter, comme il a dit Chatel, que les Français ils parlent dans un style amphibourrique. Ce Grenelle aura a être succédé par un Grenelle de la conjugaison. Et moi je sais que pour faire un travail comme ça que j'ai été élu pour le faire bien, il faut plus de monde que les 40 immortels de l'Académie Française. J'ai donc demandé à mon collaborateur Luc Chatel de réduire encore un peu les postes aux concours de professeurs de français pour qu'il pusse embaucher plus de monde compétent dans l'Académie des Neuf. J'ai déjà proposé par décret les noms des personnes les plus compétentes : Marc Lévy, Anna Gavalda et Didier Barbelivien. Que l'opposition socialo-communiste irresponsable cessât donc ces querelles stérilisées et de nous jeter des balivernes et qu'elle prenat ses responsabilités !"

Un message édifiant sur lequel nos analystes cryptographes débauchés de la CIA travaillent en ce moment même et dont nous espérons pouvoir vous livrer une traduction le plus vite possible.

#François Loncle | #Nicolas Sarkozy | #Luc Chatel | #Académie Française | #réforme de l'orthographe

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 04-01-2011

Stupeur Rue de Solferino : Manuel Valls serait socialiste

suivant : 04-01-2011

Fidel Castro vole au secours de PPDA accusé de plagiat

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales