Désinformations.com

Eric Zemmour au tribunal pour discrimination raciale, marque sa différence avec Marine Le Pen

correspondance du Microcosme
publié le 12-01-2011

C'est le procès du siècle. Le chroniqueur Eric Zemmour, poursuivi pour ses propos sur les Auvergnats, s'est défendu mardi devant le tribunal correctionnel de Paris d'être un "provocateur" et s'est défini comme un journaliste décrivant "la réalité telle qu'elle est". Cinq associations antiracistes reprochent au bretteur médiatique, qui chronique sur i-Télé, RTL, France 2, d'avoir déclaré le 6 mars 2010 sur Canal+ "Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois ? Pourquoi ? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est comme ça, c'est un fait: l'Asiatique est, lui, fourbe et cruel, mais porte moins de survêtement blanc remonté au genou...", puis d'avoir déclaré sur France Ô que les employeurs ont "le droit" de refuser des Arabes ou des noirs "surtout ceux du secteur pharmaceutique, pour éviter toute confusion entre les drogues légales et les drogues dures... Je préfère que nos enfants auvergnats succombent à un Mediator qui créé des emplois plutôt qu'à des produits qui en plus dégradent notre balance commerciale".

Le nouveau plateau de tournage d'Eric Zemmour
CC Flickr - Emmanuel Blum

Interrogé par le tribunal au sujet des propos tenus sur Canal+, Eric Zemmour a expliqué avoir "décrit sa vision très personnelle des choses", ajoutant : "les policiers et CRS, notamment adhérents du FN et de l'UMP, disent exactement la même chose...ce qui prouve bien que ce que j'ai dit décrit est une vision partagée de la réalité". Cette part de délinquance étrangère est "un classique historique au sein de l'immigration", a-t-il dit, "les italiens sont, c'est bien connu, plutôt membres de la Mafia, et les Japonais se suicident en s'ouvrant le ventre puis en se tranchant la tête : personne n'y trouve à y redire".

"Je dis ce que je pense, ce que je crois, ce que je crois voir", a expliqué hier Eric Zemmour avant de dénoncer la "logique inquisitoriale" des associations antiracistes. "La réalité n'existe pas pour ces messieurs", a-t-il lancé à leurs représentants. "Il faut qu'elle rentre dans un cadre idéologique, politique. Si on en sort, on est traité de provocateur, voire de nazi : mais la liberté d'expression n'a pas empêché les nazis de devenir minoritaires !" s'écrie-t-il à l'endroit de nos correspondants bien désinformés.

Marine Le Pen, future candidate du second tour de la présidentielle de 2012, a rapidement réagi en se disant "satisfaite que Eric Zemmour confirme juridiquement que les étrangers Arabes et les Noirs font du trafic de drogues dures et occupent illégalement les emplois des Français" à nos micros. Ce que Eric Zemmour s'est empressé de réfuter p;: "je n'ai jamais parlé des étrangers mais de tous les noirs et de tous les Arabes, y compris français...", précisant alors pour adoucir son propos que "nous devons être justes envers les indigènes des colonies maghrébines qui ne saisissent pas tout de suite les bienfaits de la colonisation et ne savent pas que l'on n'entre pas dans l'Histoire par le trafic de drogues".

#Eric Zemmour | #procès | #Marine Le Pen | #Canal+ | #auvergnat

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 12-01-2011

Eric Zemmour candidat aux primaires du Parti Socialiste

suivant : 12-01-2011

Le médecin de Michael Jackson poursuivi pour crime contre l'humanité

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales