Désinformations.com

Ben Laden menace la France : le gouvernement réagit

correspondance du Médoc
publié le 21-01-2011

"Le refus de votre président de se retirer d'Afghanistan est le résultat de son suivisme de l'Amérique et ce refus est un feu vert pour tuer vos prisonniers (...), mais nous ne ferons pas cela au moment qui lui convient à lui. [Sa position] lui coûtera et vous coûtera cher sur différents fronts, à l'intérieur et à l'extérieur de la France (…) Je ne vous annonce rien en vous disant qu'avec le montant de votre dette et votre budget en déficit, vous vous passerez de l'ouverture de nouveaux fronts", déclare Oussama Ben Laden dans un message audio diffusé mercredi par la chaîne panarabe Al-Jazeera et authentifié aujourd’hui par le BAVE (Bureau d'Authentification des Voix Étrangères), section de la DCRI qui a notamment à son actif, alors qu’il appartenait encore à la DGSE, la célèbre analyse prouvant que Plastic Bertrand ne chantait pas vraiment "Ça plane pour moi".

Soldat français traquant Oussama Ben Laden
CC Flickr - Defence Images

Des menaces sévères et directes qui inquiètent au plus haut point les Français de souche qui craignent le déferlement des hordes auvergnates assoiffées de sang chrétien. C'est pour rassurer le plus rapidement possible la population française que le cardinal Guéant a convoqué cet après-midi à l'Élysée l'ensemble des membres du gouvernement afin que chacun assume son rôle dans cette grave crise.

Premier concerné, Alain Juppé, ministre sur la défensive des prises d'otages sanglantes, droit dans ses rangers, a tenu la dragée haute à l'émir terroriste : "Nous n'avons que faire des menaces d'Oussama Ben Laden", a-t-il déclaré devant la presse désinformée, "nous n'avons aucune leçon à recevoir de sa part en ce qui concerne les exécutions d'otages. Du Golfe d'Aden au Niger, nous avons su le prouver."

"Non, nous ne quitterons pas l'Afghanistan !" a pour sa part péremptoirement annoncé Michèle Alliot-Marie, ministre des affaires très étranges, avant d'ajouter que "la France continuera son combat contre les extrémistes islamistes qui mettent à feu et à sang l'Afghanistan, nous allons d'ailleurs proposer dans les heures qui viennent au président Karzaï les services et le savoir-faire de nos CRS pour maintenir l'ordre dans les faubourgs de Kaboul et Kandahar".

Brice Hortefeux, ministre de la haine intérieure, a tenu quant à lui à rassurer la communauté musulmane française : "Il est hors de question de stigmatiser une partie de la population française. Vous n'avez rien à craindre du moment que vous ne résistez pas". Le locataire de la place Beauvau a aussi annoncé que le plan vigipirate entrait dès maintenant en vigilance rouge très très vif, c'est-à-dire "renforcement des patrouilles dans les lieux et les transports publics, fermeture des mosquées et interdiction de prier dans la rue pour éviter d'offrir des cibles trop faciles aux terroristes".

Enfin, c'est un duo soudé qui a fermé le ban : Christine Lagarde, ministre de l'économie à la dérive, et Xavier Bertrand, ministre du travail c'est la santé. Mme Lagarde a tenu à dénoncer "les odieuses paroles d'Oussama Ben Laden, qui sous-entend que la France est dans une situation économique précaire alors que l'on prévoit une croissance record comme on en a pas connu depuis 1934". Xavier Bertrand a soutenu sa collègue en indiquant que "tout va bien pour l'économie française et pourrait d'ailleurs aller mieux encore sans la loi sur les 35 heures imposée par l'opposition socialo-bolchévique du temps où elle exerçait son irresponsabilité au pouvoir et creusait allègrement les déficits".

Le présidentissime Sarkozy, père de la nation, a par ailleurs tenu à rassurer personnellement les Français : "S'il le faut, je suis prêt à me donner en sacrifice à la France contre les soldats impurs qui veulent abreuver nos sillons. Si Ben Laden continue de menacer mon pays que j'ai été élu pour le protéger, je consentirai à repousser sine die et même jusqu’à plus tard, les prochaines élections présidentielles".

Le gouvernement veille, les terroristes n'ont qu'à bien se tenir.

#Oussama Ben Laden | #Afghanistan | #Alain Juppé | #Brice Hortefeux | #Michèle Alliot-Marie

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 21-01-2011

Martine perd son illustrateur Marcel Marlier : ses vies secrètes enfin révélées

suivant : 22-01-2011

Les NRJ Music Awards dans la ligne de mire d'Hadopi

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales