Désinformations.com

Egypte : Paris appelle les manifestants à la retenue

correspondance du Microcosme
publié le 26-01-2011

Le gouvernement français, par la voix de l'un de ses co-ministres Henri Guaino, s'est dit "très inquiet" de la situation en Egypte et appelle "les manifestants à la retenue", tout en soulignant "la nécessité d'une réforme des retraites et de la sécurité sociale plombéees par les abus d'immigrés clandestins qui vivent aux crochets de la France qui se lève tôt en détournant les allocations familiales".

Paris s'inquiète pour le patrimoine égyptien
CC Flickr - frederique.baggio

Des rassemblements hostiles au régime démocratique et pluraliste d'Hosni Moubarak, d'une ampleur sans précédent depuis son arrivée récente à la présidence, il y a à peine 30 ans, ont réuni des milliers de momies hier, inspirées de la révolte en Tunisie qui a abouti au départ du président tunisien Ben Ali. Un jeune policier père de famille nombreuse est décédé de surmenage suite à la manifestation des momies hier : "il est injuste de s'en prendre ainsi à ma jeune présidence qui n'a pas eu le temps de prendre ses marques... nous héritons du lourd passif légué par Anouar El Sadate et je comprends les difficultés des Egyptiens : c'est pour cela d'ailleurs qu'ils m'ont fait l'honneur de m'élire à la tête du pays. Je n'ai pas peur de l'avenir, je suis confiant... Ensemble, tout devient possible", a déclaré Hosni Moubarak à nos micros.

Malgré cette évidente bonne volonté, de nouveaux appels à "casser du CRS" ont été lancés en dépit de l'interdiction des autorités. L'Elysée a fermement réagi et appelé les manifestants à davantage de retenue : "mais c'est pas croyab' ça que les manifestants qu'ils manifestent dans les rues du Caire, alors qu'ils ont toute la place qu'il leur faut pour qu'ils manifestent..."

Brice Hortefeux, ministre de la haine intérieure, a fait parvenir une note au président Moubarak lui conseillant "de développer davantage de cités difficiles dans le Sinaï ou du côté d'Abou Simbel... sites idéaux pour faire du trafic de drogue et s'entretuer sans déranger l'Egyptien qui se lève tôt le matin pour fumer le narguilé..."

Selon le présidentissime Nicolas Sarkozy, "la situation en Egypte actuelle montre la nécessité d'un dialogue au sein de la société et la nécessité d'une régulation des marchés financiers, d'une taxe sur les transactions financières !" A l'adresse du régime du président Hosni Moubarak, Nicolas Sarkozy a confirmé que "les autorités françaises dépêcheront Eric Woerth et Alain Juppé pour conseiller la présidence égyptienne en matière de dialogue social", ajoutant que "la liberté de la presse doit être pleinement respectées en Egypte et que dorénavant chaque Egyptien sera abonné gratuitement au Figaro et à TF1".

Toutefois, l'Elysée demande, en échange de cette aide que "les journalistes honnêtes et sincères disposent de tous les moyens pour faire leur travail en enquêtant sur le degré d'implication du parti socialiste français dans ces émeutes pas croyab'."

#manifestations | #Egypte | #Hosni Moubarak | #Eric Woerth | #Alain Juppé | #Henri Guaino

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 26-01-2011

Orange lance les appels illimités vers les mobiles, musique, vidéo et cannabis en ligne

suivant : 26-01-2011

Nicolas Demorand à Libération : Jean-Luc Mélenchon demande l'interdiction du quotidien

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales