Désinformations.com

Affaire Florence Cassez : en crise avec le Mexique, la France s'engage à trouver des responsables

correspondance du Médoc
publié le 15-02-2011

Nouveau scandale. Après les voyages de MAM et François Fillon, le suivi judiciaire de Tony Meilhon et l'intrusion d'un agriculteur trop virulent dans le panel de Français auxquels Jean-Pierre Pernaut avait bien voulu donner la parole, voilà que le Mexique se retire de l'organisation de l'année éponyme en France. Il s'agit là d'une réponse ferme du gouvernement de Mexico après l'annonce par le présidentissime Sarkozy que cette grande manifestation serait dédiée à Florence Cassez, condamnée à 60 ans de prison au Mexique et qui clame son innocence. "Une affaire d'État" a déclaré ce matin chez nos confrères de France Info le ministre de l'inculture, Frédéric Mitterrand, qui regrette notamment que son ministère se retrouve maintenant avec sur les bras un stock de près de 100.000 sombreros et presque autant de mignonettes de tequila e de mezcal qui avaient été achetés en prévision de l'événement.

L'épouvantable stock de sombreros du ministère de l'inculture
CC Flickr - Lucy Nieto

S'il n'a pas encore fait de déclaration officielle, le cardinal Guaino n'ayant pas terminé de l'écrire, le présidentissime Sarkozy s'est emporté en coulisses : "Mais qu'est-ce que c'est qu'ils me font ces Mexicains qu'ils veulent me gâcher mon année du Mexique que j'ai et ma posture internationale qu'elle impressionne même mon collaborateur américain !" aurait vociféré Nicolas Sarkozy avant d'abandonner son régime et de se jeter en signe de protestation sur les nachos et salsas qu'il avait fait acheter par les cuisines de l'Élysée en prévision de la visite de Felipe Calderón. Cela avant d'écluser, pour faire bonne mesure, la vieille réserve de bières Corona oubliées par son prédécesseur qui, au moment de son départ en 2007, manifestait déjà les premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer.

Appelé en urgence au Château, Michel Mercier, ministre de la justice improvisée, s'est fendu dans la foulé d'un communiqué virulent que notre correspondant désinformé a pu se procurer. Pas si angélique, le Garde des Sots y déclare notamment que "les responsables de cette erreur judiciaire seront trouvés et sanctionnés". En effet, une étude approfondie menée par le cardinal Guéant sur les textes législatifs et constitutionnels mexicains a abouti à une étonnante conclusion : la justice française, en vertu de réparations dues par le Mexique à notre pays suite à l'expédition malheureuse de Napoléon III en 1862-1863, aurait la prééminence sur la justice mexicaine à la condition de s'acquitter d'un pot-de-vin raisonnable. Notre ministre marquise des anges aurait donc décidé de proposer à son homologue mexicain un marché équitable : le Mexique s'engagerait à transférer Florence Cassez en France en échange de quoi il recevrait Tony Meilhon accompagné des responsables des services pénitentiaires n'ayant pas assuré correctement son suivi et, bien entendu, les réserves de sombreros du ministère de l'inculture.

Les autorités mexicaines ont maintenant un marché honorable en main. La balle est dans leur camp.

#Mexique | #Florence Cassez | #Tony Meilhon | #Nicolas Sarkozy | #Frédéric Mitterrand

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 14-02-2011

Le débat Jean-Luc Mélenchon – Marine Le Pen vire au pugilat ; Yvette Horner blessée

suivant : 15-02-2011

Une nouvelle extrême-onction de Jacques Chirac aura lieu avant son procès

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales