Désinformations.com

Le dernier concert de la tournée de Johnny Hallyday déjà annulé

correspondance du Médoc
publié le 28-02-2011

Difficile retour pour Johnny Hallyday. Alors qu'il annonçait hier soir sur le plateau de Claire Chazal qu'il n'était pas mort, pour la plus grande déception de sa veuve, le rocker belge n'envisageait sans doute pas la terrible décision qu'il aurait à prendre dans les heures suivantes. Après avoir tout au long de son interminable carrière pris soin de ne presque jamais se mêler de politique – au point de refuser de s'engager avec les socialo-bolchéviques du temps de l'invention de l'ISF – le vieillard embanané à prothèse en titane s'est finalement trouvé acculé. En effet, alors même qu'il expliquait en direct à la France entière suspendue devant TF1 combien son ancien producteur, Jean-Claude Camus, avait abusé de sa confiance envers le docteur Delajoux, le remplaçant de Camus, Gilbert Coulier, tentait vainement de sauver le final en apothéose de la tournée 2012 de Johnny Hallyday.

Johnny Hallyday en concert
CC Flickr - zequouine

Johnny apparaît aujourd'hui comme le plus grand perdant du remaniement gouvernemental opéré par le présidentissime Sarkozy. Il s'agit d'une nouvelle déception affective pour celui qui avait fait partie des premiers à fêter en 2007 au Fouquet's la victoire de Nicolas Sarkozy. Alors que le Robocop du rock'n'roll francophone de bon goût prenait la relève du présidentissime au 20 heures, son producteur recevait un appel de l'Élysée dont des sources bien désinformées ont pu nous indiquer la teneur : "Salut Gilbert ! J'espère que t'es content que mon allocation télévisualisée de ce soir elle a bien su redonner à la France la place diplomatique qu'elle lui convient sur l'échiquier mondial que j'ai été élu pour qu'elle y soit" aurait commencé, sibyllin, l'homme qui a su séduire Carla Bruni. "Mais bon, j'ai un problème avec votre tournée qu'elle doit se faire en 2012 pour fêter ma victoire", aurait-il poursuivi, avant d'ajouter, sur un ton nettement moins badin : "Qu'est-ce que j'ai vu qu'elle doit se terminer au Mans à la MMArena ? Ça va pas être possible. Mon nouveau conseiller Brice que j'ai me dit que ça serait pas un bon message d'envoyer aux Français de faire un concert chez mon premier collaborateur que je sais pas trop s'il pourrait pas essayer de me piquer ma place, et en plus dans un stade que son nom on peut le confondre avec MAM que j'ai été obligé de la virer."

D'âpres négociations ne sont pas parvenues à aplanir le problème. Malgré toute sa combativité retrouvée, le lion rugissant des opticiens francophones de souche a dû se ranger à l'avis présidentiel après quelques menaces de voir François Baroin lui-même s'intéresser à ses déclarations fiscales. Le chanteur et son producteur devraient donc, la mort dans l’âme, annoncer sous peu l’annulation du grand concert de fin de tournée qui devait initialement avoir lieu le 13 juillet 2012 à la MMArena du Mans. Éclaboussé par ce scandale, François Fillon a rejeté toute idée de démission mais a d’ores et déjà fait le nécessaire pour que le stade coupable d'ambigüité patronymique soit rasé et qu’une autre arène soit construite et baptisée d'un nouveau nom, plus en adéquation avec les goûts du présidentissime : la proposition de "Marc Lévy stadium" semble pour l'instant tenir la corde.

#Johnny Hallyday | #Nicolas Sarkozy | #MMArena

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 28-02-2011

La réinsertion des justiciables au coeur du remaniement

suivant : 01-03-2011

Suspendu, John Galliano pourra coanimer le débat de l'UMP avec Éric Zemmour et Kadhafi

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales