Désinformations.com

Rachida Dati attaque BHL en diffamation après ses propos sur les fellations

correspondance du Médoc
publié le 15-03-2011

"Il sera désormais très difficile de faire des fellations aux dictateurs dans le monde arabe quand on est un gouvernement européen", a affirmé récemment Bernard-Henry Lévy, invité d'Al-Jazeera, encore ému par une récente visite en Libye qui a précédé de peu la reconquête par l'armée de Muammar Kadhafi d'une partie du terrain occupé par les insurgés. Ces propos, très médiatisés, ont tôt fait de provoquer des réactions diverses et pas toujours amicales à l'égard du philosophe à col ouvert. D'abord dans certains pays arabes où les relations homosexuelles sont proscrites et où les populations ont organisé des manifestations contre BHL en l'accusant de sous-entendre que les dirigeants arabes préféraient le sexe entre hommes. À Téhéran, la foule a brulé plusieurs mannequins à l'effigie du penseur français ainsi que deux des cinq copies restantes de Le jour et la nuit, son arme de destruction cinématographique massive avec Arielle Dombasle, Alain Delon et Karl Zéro.

Bernard-Henri Lévy en plein cours de fellation
CC Flickr - jwalsh

Mais c'est à Strasbourg que les vertes paroles de BHL ont eu le plus d'impact. Exceptionnellement présente à Strasbourg où elle était venue s'assurer que l'augmentation de ses indemnités parlementaires avait bien été votée, Rachida Dati a vivement réagi, en sa qualité d'experte internationale en matière de fellation (fellation par la demande, fellation par les coûts, fellation monétaire...). Celle qui était encore garde des sots au moment de la visite contestée de Kadhafi en France en 2007 s'est immédiatement sentie visée par les propos du philosophe. "Non ! Je n'ai jamais prodigué de fellation à Kadhafi ni a aucun autre dictateur ! J'en assez d'être constamment la cible de railleries de cour d'école à cause d'un malheureux lapsus !" s'est exclamée, au bord des larmes, la malheureuse adjointe du conseil de Paris, ajoutant qu'elle comptait engager des poursuites en diffamation contre Bernard-Henry Lévy. Des poursuites qui ont de véritables chances d'aboutir puisque, si le philosophe ne l'a pas nommément citée lors de ses déclarations sur Al-Jazeera, un sondage IDOF (Institut Désinformation et Opinion Francophone) prouve que, lorsqu'ils entendent le mot fellation, près de 72% des Français pensent immédiatement à Rachida Dati.

Cela n'impressionne guère le philosophe engagé et son conseil, maître Alain Dubonchoix, qui précise : "Fellation ou inflation, c'est du pareil au même. Je vous rappelle que le mot inflation vient du mot latin inflatio, c'est-à-dire enflure, lui-même issu du verbe flare qui signifie souffler. Or, c'est bien là ce que reproche mon client à Mme Dati et à ses collègues de gouvernement : avoir soufflé dans une enflure par le premier embout à portée de main."

Le débat politique, éthique et étymologique à venir s'annonce décidément passionnant.

#Rachida Dati | #BHL | #Bernard-Henri Lévy | #fellation

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 14-03-2011

Le prix record des carburants relance les expérimentations de Renault sur le moteur à explosions nucléaires

suivant : 15-03-2011

Rumeurs de tensions à TF1 après l'envoi d'Harry Roselmack au Japon et le retour de Patrick Roy à l'Assemblée Nationale

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales