Désinformations.com

Affaire Dominique Strauss-Kahn : la sécurité des portes des Sofitel mise en cause par le Parti Socialiste

du Rédacteur Suprême
publié le 15-05-2011

Après l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn par la police new-yorkaise, et alors que l'exploitation politicienne de cet événement considérable pour la crédibilité du FMI n'est pas achevée, la riposte s'organise au Parti Socialiste. Tous ceux qui avaient courageusement défendu le candidat aux élections primaires la semaine dernière, suite à la publication de la photo controversée de la Porsche Panamera, se retrouvent ce dimanche matin pour réaffirmer que l'on ne doit pas "lyncher DSK alors que son intimité est victime d'une intrusion scandaleuse". La commission d'enquête interne du PS privilégie la thèse du complot et s'interroge sur la sécurité des portes de chambres dans les Sofitel : "pourquoi les médias ne cherchent-ils pas à répondre à la seule vraie question que pose cette affaire ?" questionne Benoît Hamon, porte-parole de la rue de Solferino.

DSK n'a pas perdu son sourire
CC Flickr - Le Jhe

Benoît Hamon précise à notre stagiaire bien désinformée, Charlotte Dubonchoix, quelle est cette vraie question : "comment la femme de chambre a pu rentrer dans la suite du directeur général du FMI alors que celui-ci avait bloqué l'accès de l'intérieur et mis le panonceau «do not disturb, I'm in the shower» sur la poignée de la porte ?". Bien entendu, "quelqu'un a pu enlever le panonceau", comme le fait remarquer Charlotte Dubonchoix, mais alors Benoît Hamon accuse : "si quelqu'un a enlevé le panonceau de la poignée de la porte, c'est un complot et il faut chercher qui avait intérêt à décrédibiliser la politique économique du FMI !"

Martine Aubry, mal réveillée après une nuit de bière et moules frites pour fêter la victoire du LOSC à la coupe de France de pieds, partage les inquiétudes du porte-parole socialiste et évoque, elle aussi, un "complot machiavélique s'appuyant sur une faille de sécurité évidente du système de verrouillage des portes de chambres des Sofitel". La première secrétaire du PS demande qu'une enquête internationale soit "diligentée dans les plus brefs délais" et interpelle la direction du groupe Accor qui, selon elle, "doit s'interroger sur l'expérience client désastreuse que démontre la mésaventure de Dominique à New York". La maire de Lille encourage aussi le groupe Accor à s'inspirer des meilleures pratiques du marché de l'hôtellerie mondiale : "quand nous étions à la Mamounia, à Marrakech, avec Dominique et Ségolène, je me souviens que ça avait toute une histoire parce que j'avais oublié ma brosse à dents dans une des chambres, et il avait fallu que la direction vienne ouvrir elle-même la porte, alors quand je vois qu'à New York une femme de chambre peut entrer sans crier gare alors que Dominique sortait de la douche, je me demande comment c'est possible".

François Hollande a réagi aussi à nos micros bien désinformés en évoquant ses "nombreux séjours dans les hôtels Formule 1 où le système de verrouillage des portes par un code électronique est très pratique, même s'il faut faire attention de ne pas perdre le petit papier". Quant à la problématique de la douche, "le Formule 1 apporte aussi une réponse au problème qu'a connu ce pauvre Dominique puisqu'avec la douche et les toilettes dans le couloir, on apprend à faire attention quand on va se doucher".

Le projet socialiste, qui sera voté par les militants se jeudi 19 mai, sera amendé par une motion soutenue par Martine Aubry sur "la sécurité du verrouillage des portes d'hôtels dans le cadre de normes internationales rigoureuses".

#DSK | #Dominique Strauss-Kahn | #Benoît Hamon | #Martine Aubry | #François Hollande | #primaires

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 15-05-2011

Arrestation de DSK nu : les réactions de la classe politique française

suivant : 15-05-2011

Mariage à Monaco : Charlene Wittstock aime nager nue dans les aquariums de l'Institut Océanographique

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales