Désinformations.com

Nadine Morano et des jeunes filles nues sur les radars pédagogiques

correspondance du Médoc
publié le 26-05-2011

On commence enfin à voir un peu plus clair aujourd'hui dans la politique en matière de sécurité routière du gouvernement. Il faut bien dire que depuis quelques jours, le travail approximatif de la plupart de nos confrères de la presse informée a rendu la communication gouvernementale sur le sujet particulièrement difficile. Les panneaux signalant un radar fixe seraient-ils ôtés ou non ? Seraient-ils remplacés par des radars pédagogiques ? Ces radars pédagogiques seraient-ils installés un peu en amont des radars fixes ? Autant de questions qui angoissaient les bénévoles de l'AFFTAC (Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d’Aide à la Conduite) soucieux du bien-être des automobilistes et, surtout, de leur sécurité.

Radar pédagogique humain
CC Flickr - ambafranceht

Pas sûr que la réponse du gouvernement soit à leur goût. Il semblerait en effet que d’après les dernières déclarations de Claude Guéant, ministre de la haine intérieure, et de François Baroin, porte-haine du gouvernement, les panneaux signalant les radars fixes soient bel et bien destinés à être démantelés. De nombreux radars pédagogiques devraient aussi être installés.

Des sources bien désinformées auprès de l'entreprise Dubonchoix & Dubonchoix, fabricant de radars pédagogiques, nous en apprennent d'ailleurs un peu plus à ce sujet. Jusqu'à présent, les radars pédagogiques indiquaient aux automobilistes la vitesse à laquelle ils roulent ; information accompagnée généralement d'un smiley plus ou moins souriant selon la vitesse, ou bien de l'indication de l'amende encourue. Au-delà de son image puérile, le smiley a éveillé la désapprobation de l'Académie française qui a dénoncé "l'invasion du langage SMS et de l'internet" en marge de l'eG8. Quant au montant de l'amende que risque l'automobiliste roulant au-dessus de la limitation de vitesse, il a été vivement remis en cause par l'AFFTAC qui a regretté que, "une fois de plus on prenne de manière flagrante les usagers de la route pour des vaches à lait".

C'est pourquoi l'entreprise Dubonchoix & Dubonchoix a reçu une commande du gouvernement accompagnée d'un cahier des charges très précis. Les enragés de la route étant en majorité de sexe masculin et affirmant haut et fort leur hétérosexualité par moult interjections de mauvais goût ("espèce de pédé!", "chuis pas une lopette !"), il a été décidé que le fait de dépasser la limitation de vitesse serait durement sanctionné, par l'apparition sur les radars pédagogiques d'une photo de Nadine Morano nue. Au contraire, le fait de rouler à une vitesse raisonnable entraînera une récompense immédiate : l'automobiliste respectant la vitesse autorisée verra apparaître une pulpeuse jeune fille à demi nue. Mieux : si l'automobiliste roule 10 km/h en dessous de la limitation de vitesse, la jeune fille enlèvera le bas.

Un dispositif qui devrait finalement convenir à l'ensemble des acteurs de ce dossier. L'AFFTAC a d'ailleurs annoncé la mise en fabrication de nouveaux dispositifs d'aide à la conduite permettant d'avertir de la présence de radars pédagogique.

Tout est bien, qui finit bien.

#Nadine Morano | #radar pédagogique | #nue | #jeune fille nue

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 25-05-2011

Claude Guéant bientôt à la tête d'un grand ministère de la pureté de la race

suivant : 26-05-2011

Affaire Tron : Christine Ockrent quitte l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF)

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales