Désinformations.com

Un kit fin de vie complètera le kit maternité à domicile

du Rédacteur Suprême
publié le 28-12-2011

Le gouvernement responsable a rendu publique avant-hier la création du kit de maternité à domicile permettant désormais aux femmes irresponsables qui sont sur le point de mettre un enfant au monde d'encombrer moins longtemps les hôpitaux, et donc de coûter moins cher à la collectivité. Cette mesure de bon sens ne suffira hélas pas à rééquilibrer définitivement les comptes sociaux et à sauver le triple A du présidentissime, "à cause de l'héritage catastrophique des 35 heures et de la retraite à 60 ans". Aussi, une nouvelle mesure est envisagée : le kit de fin de vie à domicile, facilitant l'euthanasie des personnes honteusement âgées.

Gériatrie, mode d'emploi à lire chez amazon.fr

C'est Adolphe-Bénito Dubonchoix, le rapporteur de la commission "Race, Nationalité et Triple A de souche" de l'UMP qui a formulé la proposition innovante du kit fin de vie, au terme d'un débat "riche et sans tabou" pour en finir avec les dépenses de santé "exponentielles" provoquées par les personnes âgées "sans avenir". Un projet qui devra néanmoins préserver les intérêts électoraux du présidentissime : les études montrent que c'est à 70 ans que la participation aux élections est la plus élevée, et de droite. "Il ne faudra pas se rater sur l'utilisation du kit euthanasie", explique Adolphe-Bénito Dubonchoix à nos micros bien désinformés, avant d'évoquer une utilisation "dès les premiers signes d'anosognosie ou bien l'entêtement à voter à gauche après 70 ans, ce qui est une preuve incontestable d'inutilité sociale et citoyenne totale devant mener à un euthanasie sans regret". Cette préoccupation sociétale de la commission Dubonchoix a été analysée comme "preuve de la dignité du projet «kit de fin de vie»" par le gouvernement.

Des voix discordantes à l'UMP se font toutefois entendre, jusqu'au sein du gouvernement : Nadine Morano, ministre de la famille et de la patrie, rappelle que "le vieux en bonne santé peut garder les enfants qui auront survécu à l'accouchement à domicile si on l'oblige à le faire par une juste incitation fiscale, ce qui permettrait de fermer des crèches coûteuses pour la collectivité et le triple A". De son côté, Claude Guéant, ministre de la haine intérieure et des croisades, demande qu'on "ne se disperse pas" et rappelle à ce titre "qu'il y a prioritairement de dangereux étrangers à éradiquer du territoire national et qu'il conviendrait de s'occuper d'abord de ces gens avant de s'attaquer à nos seniors de souche".

Mais ces esprits chagrins n'ont pas empêché Adolphe-Bénito Dubonchoix de recevoir des soutiens effectifs importants, tel celui de Xavier Bertrand, ministre du travail-c'est-la-santé, qui réfléchit déjà à "une extension du concept à un kit début de cancer" : le sauvetage du triple A passe aussi par là.

#gériatrie | #kit maternité | #kit euthanasie | #Adolphe-Bénito Dubonchoix | #triple A | #AAA

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 26-12-2011

Les mères incitées à quitter la maternité : le kit accouchement à domicile lancé en 2012

suivant : 30-12-2011

Premier signe d'ouverture en Corée du Nord : Kim Jong-un fête la Saint Roger

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales