Désinformations.com

Après l'affaire du sale mec, une loi interdira la prosopopée du chef de l'Etat

du Rédacteur Suprême
publié le 04-01-2012

Il aura suffi d'un trait d'humour de François Hollande simulant en off une auto-déclaration du présidentissime pour mettre le feu à toute à l'UMP. En marge d'un déjeuner de presse, le candidat irresponsable socialiste s'est livré à une saynète où il jouait le rôle de Nicolas Sarkozy, déclarant de manière imaginaire : "bon bah voilà, je me présente, je suis un sale mec, mais au moins je suis courageux et je fais la TVA sociale". Un sale mec qui, sorti de son contexte, ressemble furieusement à un pôv'con et donc à une grave offense à la fonction présidentielle. Si le non-candidat déclaré à sa propre succession, magnanime, a confié ce soir à nos sources bien désinformées qu'il était prêt à "passer l'éponge sur le sale mec", il a toutefois demandé à Claude Guéant de réfléchir à une loi qui interdira désormais de "prêter des propos au chef de l'Etat, y compris à des fins humoristiques".

L'élégance selon l'UMP

"Mon rôle c'est que j'élève le débat que même si Hollande il a peut-être pas voulu offenser la fonction que j'ai, les gens ils ne comprennent pas trop l'humour dans cette période terrible de la crise qu'elle nous frappe depuis 30 ans à cause des 35 heures", a expliqué le présidentissime à Charlotte Dubonchoix, notre stagiaire bien désinformée, précisant que "les gens ils comprennent encore moins l'humour quand ils ont la carte de l'UMP ou le cerveau de Nadine Morano". Face au risque d'incompréhension "qu'il risque qu'on ne comprend plus rien à la campagne électorale de ma réélection que je suis pas candidat", Nicolas Sarkozy a donc voulu une loi qui prévienne tout nouveau débordement.

Claude Guéant, toujours réactif quand il s'agit des étrangers ou des socialistes irresponsables, a immédiatement envoyé un projet de loi par mail à son présidentissime. La loi, votée en urgence lors de la prochaine nuit sans lune, interdira "toute prosopopée du président de la République, en réunion ou dans la presse, y compris satirique ou désinformée". Tout manquement à cette interdiction entraînera une peine de 10 à 30 ans de prison et la privation éternelle des droits civiques.

Une mauvaise nouvelle pour François Hollande qui ne pourra donc plus faire bénéficier son auditoire de ses impayables imitations du présidentissime, mais aussi pour les humoristes qui n'ont pas encore été virés par leurs directeurs de rédaction proches de la Sarkozye, pour les journalistes et caricaturistes des journaux, et, bien entendu, pour Desinformations.com, notre web-journal satirique ayant usé depuis plusieurs années de la prosopopée de Nicolas Sarkozy pour remplir à peu de frais grammaticaux des pages web entières. Sur le conseil de Maître Roger, le leader suprême de la Corée du Nord, Kim Jong-un, a d'ailleurs fait part au locataire de l'Elysée de sa "préoccupation" à l'égard d'une loi potentiellement "liberticide".

Un avis que partage Jacques Chirac, le prédécesseur de Nicolas Sarkozy regrettant que la présidentissime "ne comprenne décidément rien à l'humour corrézien".

#sale mec | #prosopopée | #François Hollande | #Nicolas Sarkozy | #pôv con | #Kim Jung-un

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 04-01-2012

L'anosognosie guette t-elle tous nos politiques ?

suivant : 04-01-2012

Le régime Dukan pourra-t-il être pris en compte au bac sexe ?

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales