Désinformations.com

Sondage exclusif de l'IDOF : Lionel Jospin en tête des intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle

du Rédacteur Suprême
publié le 30-04-2002

Après l'onde choc provoquée par le séisme politique de la qualification du candidat du Front National au second tour de l'élection présidentielle, l'Institut Désinformations et Opinion Francophone a interrogé les électeurs sur leurs intentions de vote, si l'élection avait lieu aujourd'hui. Fox T.Paddle, le célèbre consultant australien, expert du marketing one to one, directeur de l'IDOF, commente les résultats de ce sondage en évoquant un "sursaut républicain de l'opinion".

La victoire s'approche pour Lionel Jospin
CC Wikimedia

Si le premier tour de l'élection présidentielle se déroulait dimanche prochain, 39,9% des électeurs voteraient pour Lionel Jospin, et 26,8% Jacques Chirac. Jean-Marie Le Pen resterait le troisième homme, améliorant lui aussi son score avec 22,7% des suffrages exprimés. Parallèlement, les scores des petits candidats s'effondrent, aucun ne dépassant la barre des 5% rendant possible le remboursement des frais de campagne, Robert Hue compris.

Outre cette hiérarchie bouleversée des forces politiques en lisse, l'autre résultat fondamental du sondage de l'IDOF est la diminution du taux d'abstention, qui n'atteint plus que 15%, soit presque moitié moins que celui du sondage grandeur nature du 21 avril dernier.

Pour Fox T.Paddle, ces résultats sont le signe que "l'opinion publique a compris le message qu'elle s'est envoyée à elle même au premier tour". Le nouveau tiercé gagnant montre une très forte percée du "vote utile" et est donc plus "représentatif des usages et attitudes de la carte électorale du début du mois de mai".

Les milieux politiques ont d'ores et déjà réagi : le Front National parle de "manipulation", le Parti Socialiste souhaite qu'on "arrête de remuer le couteau dans la plaie" et les partis de la droite parlementaire ont souhaité "réfléchir".

Seul Jacques Chirac s'est enthousiasmé pour les résultats de ce sondage qui prouvent, selon lui, que la question d'une dissolution du premier est "plus que jamais posée". L'hôte de l'Elysée espère ainsi "jouer enfin le débat avec Lionel Jospin auquel il s'est préparé depuis 5 ans".

#sondage IDOF | #Lionel Jospin | #21 avril | #Jean Marie Le Pen | #Jacques Chirac

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 25-04-2002

Bertrand Delanoe importe le bouchon californien

suivant : 02-05-2002

Stupeur au championnat de France de Catch à trois

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales