Désinformations.com

Syrie : nomination de Nicolas Sarkozy à la tête d'une commission

du Rédacteur Suprême
publié le 09-08-2012

Le redressement de la France ne peut se priver d'aucun talent et c'est dans cet état d'esprit que François Hollande, président normal de la République, avait annoncé la création de la commission pour la moralisation de la politique et de tout ce genre de choses, avec Lionel Jospin et Roselyne Bachelot. Face à la tragédie de la Syrie où la guerre civile fait rage, le président normal songe à solliciter son prédécesseurissime, Nicolas Sarkozy, suite à l'offre de services parfaitement désintéressée qu'il vient de lancer au service de la paix dans le monde. La création d'une commission sur l'Orient compliqué serait officialisée depuis Brégançon d'ici le week-end.

Petit déjeuner familial entre Bachar El Assad et Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy ne sera finalement pas resté silencieux longtemps et n'aura donc pas manqué trop longtemps à nos lecteurs bien désinformés, les bienheureux. Fort de sa légitimité d'ex-présidentissime, il a montré toute la sensibilité qui semblait manquer au président normal et indifférent à la situation qui accable le peuple syrien : "c'est quand même pas croyab' que moi que j'ai libéré la Libye de l'infâme Kadhafi qu'il avait fait du camping sauvage en plein Paris, j'aurais pu libérer aussi la Syrie si ces pôv'cons avaient voté pour moi que j'aurais re-été présidentissime à la place de ce petit calomniateur mou qui décide rien et qu'il est même pas capable de se marier avec une mannequin qu'elle serait presque aussi belle que Carla", confie-t-il ce matin, tout revigoré, à notre stagiaire bien désinformée Charlotte Dubonchoix, venue à ses frais l'interroger au Cap Nègre.

Mais François Hollande est-il si mou et indécis que l'aboient en choeur les suppôts de l'ex-issime ? Selon nos sources bien désinformées en contact direct avec l'Elysée, la vérité est tout autre : en nommant son prédécesseurissime, le nouveau locataire de l'Elysée veut certes montrer sa capacité d'ouverture mais surtout profiter de l'entregent de l'impétrant. En effet, non seulement habitué des petits déjeuners en famille avec Bachar El Assad, mais aussi ancien compagnon de beuverie de Vladimir Poutine dont on sait qu'il bloque avec la Chine toute intervention de l'ONU en Syrie, et plus récemment nommé conseiller de notre toujours ami le roi du Maroc, Nicolas Sarkozy est l'homme de la situation par sa pleine maîtrise des réseaux de l'Orient compliqué.

Le président normal est manifestement un génie diplomatique et politique que l'UMP a bien tort de sous-estimer et mépriser.

#Syrie | #Nicolas Sarkozy | #François Hollande | #Brégançon | #Bachar El Assad

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 09-08-2012

Nuit des étoiles 2012 : Valérie Trierweiler privée de live-tweet

suivant : 09-08-2012

Après la défaite de Christophe Lemaitre, Nicolas Sarkozy critique la présidence Hollande

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales