Désinformations.com

Rachida Dati et Dominique Desseigne avaient échangé sur l'inflation dans une chambre Lucien Barrière

correspondance du Microcosme
publié le 02-10-2012

C'est un nouveau séisme politique qui secoue le FNUMP. En pleine conquête de Paris en 2014, Rachida Dati, ex-ministre de l'injustice et garde des pelles et seaux, lève l'un des plus grands mystères de la Vème République : en assignant Dominique Desseigne, le PDG du groupe de casinos et hôtels Lucien Barrière, devant un tribunal civil hors de Paris pour "reconnaissance de paternité", elle confirme la rumeur. C'est donc lui le père.

Rachida Dati réfléchit à l'inflation
CC Flickr - Ammar Abd Rabbo

"Il voulait m'expliquer sa compréhension de l'inflation et des conséquences plus profondes lorsqu'on laisse aller...", raconte, émue la candidate aux faux diplômes, "nous avons conclu que l'inflation peut avoir un effet non nul sur la démographie" La désinformation a été confirmée par Dominique Desseigne lui-même : "je suis un passionné des positions monétaires... Et le coté casino ludique me plait aussi... Touchera... touchera pas sa mise... Très excitant."

De cette conversation universitaire est née la petite Zohra, ce qui veut dire : "stagflation" en argot allemand de la banlieue de Francfort. Tout un programme pour la BCE.

#Rachida Dati | #chambre | #inflation | #BCE

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 01-10-2012

Jean-Luc Delarue : le testament de la polémique

suivant : 03-10-2012

Barack Obama et Mitt Romney : les photos de Kate Middleton nue au coeur du débat

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales