Désinformations.com

Bram Stoker : le comte Dracula était l'ancêtre du baron Nicolas Sarkozy

correspondance du Microcosme
publié le 08-11-2012

Abraham Stoker dit Bram Stoker, mourut il y a 100 ans, soit, hasard ou coïncidence, le 20 avril 1912, exactement 90 ans et un jour avant le désastre du 21 avril. Ecrivain irlandais, auteur de nombreux romans et de nouvelles, il a connu la célébrité mondiale grâce à son ouvrage intitulé Dracula. Une lecture attentive permet de comprendre que le comte Dracula était bien l'ancêtre du baron Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa. Un Hongrois. Dracula, l'oeuvre majeure de Bram Stoker, fut publiée en 1897, après 10 années d'un travail de recherche sur l'histoire de Vlad Tepes, grâce à l'orientaliste hongrois Armin Vambéry, membre de la Royal Geographical Society. Tout est dit. La Hongrie est en effet le berceau de celui qui vampirisera la France : "nous avions bien dit de ne pas élire le comte Sarkozy alias draculalissime", rappelle Jacques Chirac, ex-roi président fainéant, qui n'a pas su contrer la poussée du "prince de la nuit" et est pour cette raison traîné devant de nombreux tribunaux.

Relisez la vie de l'ancêtre de Nicolas Sarkozy

Bram Stoker, en créant Dracula, est guidé par un esprit gothique de souche, dans la lignée de Mary Shelley avec Frankenstein. On qualifia d'ailleurs son oeuvre de néogothique, compte tenu de sa proximité avec des oeuvres comme "L'Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde" (1886) de Robert Louis Stevenson, prédisant l'arrivée d'un monstre terrible car ambigü (sans doute Nicoals Sarkozy aussi), ou "Le Portrait de Dorian Gray" (1890) d'Oscar Wilde, qui ressemble étrangement à son fils Jean Sarkozy qui se trouve beau et voudrait que son portrait vieillisse à sa place, d'où son obstination à rester étudiant aussi longtemps que possible. Dracula est clairement marqué par le contexte historique de la fin de l'époque victorienne et le déclin de la Reine (comprenez ici le roi Chirac). Ainsi, afin d'éliminer la concurrence de Dominique Strauss-Kahn, Dracula alias Nicolas Sarkozy lancera dans les rue de Londres (comprenez Paris, Lille, New York...) un homme de main, Jack l'Éventreur (Brice Hortefeux ?), éventrer en série des prostituées : il saura installer ainsi un climat de terreur propice à sa réélection sans tabou.

Une de ces femmes de vertu échappera au couteau de Jack l'éventreur, et se réfugiera en Belgique. Toujours sous la menace implicite du comte Dracula Sarkozy, elle se soumettra au racket effréné du candidat et lui livrera même un godemiché en or, afin d'apaiser sa soif de sexe. C'était sans compter sans l'arrivée d'un chasseur de vampire, un Hollandais volant, qui a bord de son vaisseau fantôme, pourchassera le comte Dracula Sarkozy, le boutant hors de l'Elysée, le persécutant jusqu'au domicile de Lilianne Bettencourt, pour avoir vampirisé celle-ci comme les finances publiques de la France. Une nouvelle ère s'ouvre-t-elle enfin, après ces années de terreur où plus personne n'osait sortir la nuit, même pas les immigrés clandestins criminels ? Ces derniers vont enfin pouvoir relancer au pied des immeubles de banlieue dangereuse leur commerce qui fera oublier les restrictions budgétaires.

#Bram Stoker | #Dracula | #Nicolas Sarkozy | #Lilianne | #godemiché

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 06-11-2012

Rapport Gallois sur la compétitivité : Jean-Marc Ayrault veut un nouveau modèle français des ronds-points

suivant : 08-11-2012

Serge Dassault favorable à l'adoption par les homosexuels pour relancer la démographie française

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales