Désinformations.com

Vacances scolaires d'été : la France fait moins bien que l'Allemagne

correspondance du Microcosme
publié le 25-02-2013

Vincent Peillon jette un nouveau pavé dans la marre : il entend en effet réduire dans un premier temps à six semaines la durée des vacances scolaires d'ici 2015. "Un objectif difficile à tenir compte tenu du niveau scolaire des profs français", indique Martin Contretoutchoix, porte-parole du Syndicat Laxiste de l'Union du Ratage Professoral (SLURP), principal syndicat d'enseignants irresponsables. Une fois de plus, l'argument massue du Gouvernement, irresponsable lui aussi, vient de la comparaison avec l'Allemagne : "en Allemagne, chaque élève observe six semaines de travail obligatoire non rémunéré", assène le ministre de l'Education irresponsable, "on comprend mieux pourquoi l'Allemagne gagne des parts de marché même en Asie (aucune vacance estivale) et à la fin gagne tous les matchs de foot".

L'horrible visage de la France irresponsable en congés
CC Flickr - pierre pouliquin

Charlotte Dubonchoix, notre stagiaire photocopieuse en Contrat à Durée Indéterminable (CDI) gratuit, a fait le point pour le Comité Central de Rédaction : "il y a bien une sous-performance de la France en matière de vacances scolaires, en particulier par rapport à l'Allemagne, dont la sévérité estivale est singulière. Si l'on remet les choses en perspective, l'élève français parle moins bien allemand que son homologue outre-Rhin, toute chose égale par ailleurs. Or cette faiblesse est très pénalisante dans un monde germano-européen. Comment préparer une franche et honnête collaboration dans ces conditions ?"

Les recommandations du syndicat des Proviseurs Autoritaires Présidents Oukazes d'Universités (PAPOU) laisse comprendre que les négociations seront longues : "il est temps d'envoyer nos élèves chaque été en camp de rééducation avec les jeunesses allemandes", lance Helmut Deutschoix, "c'est ainsi que nous donnerons à la France toutes ses chances de reprendre sa place au deuxième rang des puissances européennes, à l'abri de notre bienfaiteur germanique qui forge avec sérieux l'avenir d'une Union de souche". Une option inacceptable selon le SLURP qui propose que "ces six semaines de vacances soient ajoutées et non prises sur les deux mois de congés professoraux". Ce compromis est largement soutenu par la Confédération Française Des Touristes (CFDT).

#vacances | #temps scolaire | #rythmes scolaires | #CFDT | #Vincent Peillon

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 25-02-2013

Temps scolaire : des mesures pour refonder l'ennui à l'école

suivant : 25-02-2013

Ikea : du cheval dans les étagères

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales