Désinformations.com

Gène de la connerie : Nadine Morano soumise à un prélèvement ADN ?

du Rédacteur Suprême
publié le 28-10-2013

La plainte en diffamation déposée récemment par Nadine Morano à l'encontre de Guy Bedos pourrait bénéficier des progrès de la science. La découverte révélée ce matin du gène de la connerie a en effet déjà des conséquences dans nos régions cisrhénanes. Pouvoir identifier la connerie humaine par une analyse du génome représente une réelle opportunité pour la Justice. Ainsi, au tribunal de Toul, le juge d'instruction Eric Dubonchoix, saisi dans de l'affaire Morano-Bedos, vient de prendre ses billets pour Munich où il compte rencontrer le professeur Gutewahl pour établir les possibilités d'utiliser ses recherches afin de déterminer si l'humoriste du XXème siècle a diffamé, ou non, l'ex-ministre du présidentissime.

Nadine Morano, pas tout à fait guérie quelques mois après la veste électorale du présidentissime
CC Flickr - UMP Photos

Le juge Dubonchoix évoque à nos micros bien désinformés "le champ des possibles" qu'ouvre la découverte du gène de la connerie : "dans les affaires de diffamation, nous sommes confrontés aux difficultés de la charge de la preuve", nous révèle le juge de Toul. Il nous précise aussi que "traiter quelqu'un de con", c'est la pire des situations pour l'instruction d'une affaire de diffamation : "la connerie est un concept relatif sur lequel le Code pénal s'avère imprécis, sans parler de la jurisprudence qui s'est accumulée et démontre que l'on est toujours le con de quelqu'un ou encore qu'un con peut souvent en cacher un autre". La découverte du gène de la connerie serait donc un "élément de preuve factuelle et inattaquable susceptible de mettre d'accord entre elles toutes les parties".

Interrogée par notre stagiaire téléphoniste, Nadine Morano a d'emblée rejeté l'idée qu'elle soit soumis à un prélèvement ADN aux fins de trouver le gène de la connerie dans son patrimoine génétique : "qu'est-ce que c'est que cette connerie ?" s'est-elle écriée, avant d'analyser la situation : "y'a un Boche qui dit qu'il a trouvé un truc le week-end et vous, tout de suite, vous imaginez que je vais me soumettre à un test ADN le lundi matin ? Vous êtes conne ou quoi, ma pauvre petite ?"

Quant à Guy Bedos, l'humoriste du XXème siècle qui les a tous enterrés, contacté aussi par notre stagiaire téléphoniste, il "regrette l'immixtion de la science dans des affaires humaines : si on ne peut plus traiter les gens de cons sans se voir opposer des preuves par test ADN, c'est pas drôle". Et l'humoriste pas encore décédé de conclure : "je suis trop vieux pour ces conneries".

#gène de la connerie | #Nadine Morano | #prélèvement ADN | #Guy Bedos | #professeur Gutewahl

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 28-10-2013

Lacanau : il se perd dans les bois en cherchant des champignons

suivant : 28-10-2013

Tempête Christian en Bretagne : les opposants à l'écotaxe jugent disproportionnée la riposte de François Hollande

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales