Désinformations.com

L'UMP révèle son plan d'emplois fictifs pour inverser la courbe du chômage

correspondance de Weimar
publié le 30-03-2014

Au soir de son écrasante victoire aux élections municipales, l'UMP a proposé un plan d'action pour faire face à l'urgence nationale de la courbe du chômage. Fort de l'expérience passée du RPR à la mairie de Paris, le mouvement fondé par l'accidenté de la présidence envisage de mettre un terme définitif aux échecs du président par accident. Un plan de 800.000 embauches dans les mairies gagnées par l'UMP devra permettre d'inverser rapidement la courbe du chômage, tout en passant sous les radars de la dette publique française et en rassurant ainsi les marchés internationaux.

Mairie socialiste historique conquise par l'UMP
CC Flickr - fred_v

Selon Jean-Patrice Dubonchoix, expert financier à la mairie de Bordeaux, "la dette des collectivités territoriales n'est pas soumise à la notation des agences alors que s'ouvrent de nouvelles opportunités de financement pour les échelons locaux". Les intercommunalités contrôlée par l'UMP vont obtenir en effet des levées de fonds non toxiques au nom des communes regroupées de droite, tout en reportant la charge de la dette supplémentaire sur les électeurs de la commune socialiste voisine et en affichant une diminution de l'encours de dette en nom propre de la commune UMP.

Le parti unique des notables locaux semble donc avoir trouvé la martingale magique bananière : financements faciles, report des charges financières sur un tiers et électeurs-employés payés avec la levée des fonds. "A l'échelon local, il faut des responsables locaux", s'enthousiasme Pierre Baron du Bonchoix, jeune diplômé de l'ESC Limoges et fraîchement élu à la mairie éponyme au poste de maire adjoint aux finances, et qui précise : "la disparition de Dexia accroît les capacités de financement des collectivités locales en multipliant les structures de levées de fonds : nous voilà enfin libres chez nous", se réjouit-on dans les Provinces.

La solution est tellement simple que rue de Solferino on s'étonne de ne pas y avoir pensé plus tôt. Harlem Désir a adressé un communiqué au New York Times annonçant que "la droite la plus intelligente du monde a trouvé une dynamique de financement qui n'est pas sans rappeler celle des caisses d'épargne américaines dans les années 1980. Le Parti Socialiste se réjouit que les dérives gauchistes dépensières qui mènent au surendettement de la France soient assumées par un parti de droite tandis que le gouvernement de gauche continue de conduire avec ardeur, pugnacité et efficacité la politique de réduction de l'endettement visant à restaurer la confiance des marchés à l'égard de l'Etat français."

"800 000 personnes, c'est autant qu'une génération de nouveaux-nés en France", rappelle Jean-François Copé qui dit vouloir "souligner l'ambition de son mouvement et son indépendance à l'égard des marchés financiers" à l'heure où ceux-ci ont condamné les dérives obscures et ingérables des baronnies territoriales françaises en fermant toute capacité d'emprunt à l'ancien Crédit Local de France (Dexia) (qui finançait les collectivités locales) et au Crédit Immobilier de France (qui finançait le logement social local). Avec une croissance moyenne des impôts locaux de 6%, soit six fois l'inflation, les collectivités locales françaises affichent toutefois une performance comparable à celles des assurances et attirent désormais l'intérêt des hedge funds spécialisés en valeurs de croissance.

A Pekin, Zhu-Yuan Lai, docteur en économie alternative, "se félicite de la capacité des collectivités locales françaises à se reformer et se refonder sans cesse, tel un Phoenix, en se remettant en question et en rendant inintelligible les lignes de partage politiques et financières aux observateurs étrangers. Les électeurs qui ont voté UMP viennent de faire gagner dix ans d'indépendance financière à leur commune. Parmi les puissances occidentales, les français sont les seuls a avoir compris et retenu les enseignements appris au cours de l'occupation de Shangaï : la Chine saura les récompenser le moment venu."

#UMP | #emploi fictif | #courbe du chômage | #municipales | #mairie | #Limoges

 

Correspondant à Weimar

lire tous ses billets

 

précédent : 27-03-2014

Entendre les Français qui s'abstiennent de s'exprimer : l'épreuve à passer pour devenir ministre

suivant : 31-03-2014

François Hollande commentera le prochain remaniement du gouvernement lors de son discours du 14 Juillet

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales