Désinformations.com

Après l'Eurovision 2014 désastreux pour la France, Nicolas Sarkozy revient

du Rédacteur Suprême
publié le 14-05-2014

"Qu'est-ce que vous voudrez que c'est que j'aurais dû que je fais ?" a confié l'ex-présidentissime Nicolas Sarkozy à notre stagiaire Charlotte Dubonchoix. "Je devrais que je garde le silence alors que la France elle est ridiculisée, Mam'zelle Bonchoix ?" a-t-il demandé, avant d'assurer notre stagiaire à vie qu'il prendrait "mes responsabilités que j'ai" en revenant dès aujourd'hui et définitivement sur la scène politique en vue de la reconquête de 2017. Nicolas Sarkozy a expliqué les sacrifices qu'il entend faire pour "sauver la France qu'elle m'aime et que j'aime", y compris en acceptant "naturellement" le poste de Premier ministre que lui confiera Marine Le Pen en cas de deuxième tour FN-PS en 2017.

Nicolas Sarkozy a décidé de remonter l'escalier
CC Flickr - Globovision

Nicolas Sarkozy renonce à la vie aisée depuis qu'il a depuis qu'il a su rebondir après son accident électoral de 2012. Finies les conférences rémunérées en milliers de dollars la minute, toute demi-journée entamée due, frais de transport, d'hébergement et de bouche en sus. Finies les selfies avec d'obscures gloires locales de l'UMP. Foin de petites phrases et déclarations mystérieuses de ses affidés. "Nico is back!" affirme Brice Hortefeux, exécuteur testamentaire du premier quinquennat, dans un anglais parfait, prenant acte que l'usage du français sur la scène internationale est ringard comme l'a prouvé le résultat de l'Eurovision.

Le retour de Nicolas Sarkozy fait des heureux, à commencer par les 79% de Français interrogés par l'IDOF (Institut Désinformation et Opinion Francophone) qui se déclarent "soulagés" par la perspective du retour de François Hollande au Conseil général de Corrèze qui aura d'ici là été dissout lors de la simplification du millefeuille administratif.

Dans la classe politique, Jean-Luc Mélenchon s'avoue "ravi" du retour d'un adversaire "qu'on pourra attaquer tranquillement sans se faire taxer de faire le jeu de la droite par les sociaux-démocrates solferiniens et les journalistes du Monde". Du côté de la rue de Solferino, justement, Jean-Christophe Cambadélis assure que "les socialistes mèneront dignement une politique irresponsable jusqu'au bout pour préparer le retour de Nicolas Sarkozy", tandis que Manuel Valls, mystérieux, donne rendez-vous à Charlotte Dubonchoix, "en 2022, la vraie année du changement".

Plus de crispation à droite où le retour de Nicolas Sarkozy ne fait "même pas peur" à Jean-François Copé, guère de Meaux et président par putsch de l'UMP, qui affiche néanmoins son soutien sans équivoque : "je suis prêt à mobiliser les meilleurs agences de com' que je connais pour accompagner le retour de Nico à l'Elysée en 2017, ou même à Matignon si nous devons soutenir Marine Le Pen au second tour face aux irresponsables socialistes".

#eurovision | #Nicolas Sarkozy | #retour Sarkozy | #Charlotte Dubonchoix | #présidentielles 2017 | #présidentielles 2022 | #Manuel Valls | #Marine Le Pen | #Jean-François Copé

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 14-05-2014

François Hollande reçoit les Twin Twin : «vous êtes plus nuls que moi, ça soulage»

suivant : 14-05-2014

Nicole Kidman nue fait l'ouverture officielle du triathlon des marronniers 2014

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales