Désinformations.com

Après la marche des fiertés, le gouvernement pourrait interdire l'homosexualité

correspondance du Médoc
publié le 28-06-2014

C'est une drôle de nouvelle qu'ont reçue aujourd'hui les participants à la marche des fiertés. En effet, dépêché sur place, le futur défenseur des droits, Jacques Toubon, est venu annoncer à la foule nombreuse que le président de la République et le gouvernement travaillaient actuellement sur un projet de loi visant à rendre illégale l'homosexualité. "Dans le droit fil de ce qu'a déjà fait Benoît Hamon en abandonnant les ABCD de l'égalité, c'est afin d'apaiser le débat que le président a décidé d'interdire ce type de sexualité qui pouvait en effet créer des troubles importants à l'ordre public comme nous avons eu l'occasion de le voir lors des manifestations contre le mariage homosexuel", a expliqué Jacques Toubon en prenant toutefois soin de rassurer les gays, lesbiennes et trans réunis : "Ne vous inquiétez cependant pas, ce projet de loi sera mesuré et mûrement réfléchi car l'exécutif se refuse à céder à une quelconque pression de lobbies comme celui de la Manif pour Tous".

Pour que ces terrifiantes scènes d'amour ne se reproduisent plus
CC Flickr - MKFautoyère

De fait, selon nos désinformations, la proposition de réprimer l'homosexualité par la peine de mort a été rejetée par le François Hollande lui-même qui voyait là "une sanction un peu démesurée et qui, surtout, nécessiterait de convoquer le Parlement en congrès pour adapter la Constitution". C'est une voie bien plus raisonnable qui a été privilégiée ainsi que l'explique Gaëtan Dubonchoix, chargé de mission au cabinet de Christiane Taubira : "Nous avons choisi de nous aligner sur le modèle algérien qui ne sanctionne l'homosexualité que de deux ans d'emprisonnement sans toutefois se refuser une sanction plus immédiate en autorisant les exécutions d'autodéfense. Une voie médiane, en quelque sorte, entre le laxisme actuel et l'extrême sévérité de la peine capitale." Une solution "éventuellement acceptable" pour Christine Boutin qui explique que, "au fond, en Algérie, les gens vivent tout à fait sereinement leur hétérosexualité naturelle grâce à ce cadre législatif".

Alors que le projet devrait être présenté sous peu et obtenir sans problème un vote majoritaire malgré la dissidence de quelques députés qui se disent socialistes grâce aux voix de parlementaires de l'opposition honnêtes et pragmatiques, on s'attend à d'autres changements sociétaux et éducatifs susceptibles de ramener calme et sérénité dans la population. En effet, Benoît Hamon s'est voulu rassurant en expliquant ce matin à la presse désinformée que c'est "afin de faire rempart au FN car nous avons appris des dernières échéances électorales, qu'il a été décidé de demander à un comité paritaire d'experts composé de professionnels de l'Histoire comme Lorant Deutsch et de sociologues comme Florian Philippot de mener une réflexion sur le retrait des chapitres du programme d'histoire des collèges consacrés au monde musulman, au judaïsme et au supposé génocide qu'auraient pu mener les nazis durant la Seconde guerre mondiale".

Un volontarisme et un souci de retrouver une société apaisée qui ne peuvent qu'être salués.

#marche des fiertés | #homosexualité | #Jacques Toubon | #ABCD de l'égalité | #manif pour tous

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 25-06-2014

Le concours de l'ENS (Ecole Nationale du Sexe) touché par une erreur sur la liste des admissibles à l'oral

suivant : 29-06-2014

Face au vieillissement de la population, le gouvernement japonais relève l'âge maximal des Magical Girls

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales