Désinformations.com

Après le drame de Sivens, Nicolas Sarkozy nommé ministre de l'intérieur

correspondance de Saint Soluteur les Turins
publié le 29-10-2014

La politique de défense des barrages de François Hollande est un échec, comme celle de la lutte contre le chômage ainsi que l'a reconnu son ministre de la clarté du travail. Elle a causé la mort d'un militant anti-barrage à Sivens dans le Tarn. François Hollande va procéder à un remaniement. Bernard Cazeneuve est licencié pour faute lourde et remplacé par Nicolas Sarkozy. En effet, comme il l'a rappelé ce matin avec son sens du devoir de servir la France, la politique de Nicolas Sarkozy n'a entraîné aucune mort de manifestant lorsqu'il était ministre de la sécurité de l'intérieur puis lorsqu'il était présidentissime. Tous les morts étaient hors du territoire français ou bénéficiaient de l'extraterritorialité des transformateurs EDF.

Le barrage de Sivens (vue d'artiste hyper réaliste)
CC Wikimedia

En revanche, le ministre Sarkozy s'était distingué à l'époque par un taux élevé d'incendies de voitures qui avait été un bon exutoire pour une partie de la population. On avait dépassé pendant quelques semaines les 1.000 voitures brûlées quotidiennes. Et il faut admettre que le Ministre d'alors, Nicolas Sarkozy, après qu'il avait lui-même provoqué la "racaille" en lui parlant de nettoyeurs à haute pression, l'avait joué fine puisqu'il avait réussi à faire face à plusieurs semaines d'émeutes sans mort d'homme. C'est pourquoi l'ex-présidentissime se retrouve à nouveau aux affaires et réendosse le costume de plus petit flic de France.

Dès à présent, quelques centaines d'automobiles sont acheminées vers Sivens afin que les cocktails Molotov soient lancés sur des voitures et non sur le chantier du barrage ou sur la maréchaussée. Quelques brigades de pompiers font aussi route pour le site de Sivens, avec l'espoir qu'ils serviront d'exutoire aux manifestants et qu'ainsi les forces de l'ordre seront en partie épargnées. Il reste à savoir si les manifestants accepteront les propositions du nouveau ministre de s'en prendre aux voitures plus qu'aux chantiers de constructions de barrages.

Afin d'inverser la courbe des affrontements écolos-police au profit des feux de voitures sans mort d'homme, François Hollande a lancé une vaste consultation incluant les mouvements écologistes et anarchistes radicaux, la police, la gendarmerie, les pompiers, les fabricants et les importateurs d'automobiles, les constructeurs de barrages et les partenaires sociaux.

#Sivens | #Nicolas Sarkozy | #ministre de l'intérieur | #barrage | #Tarn | #Molotov

 

Correspondant à Saint Soluteur les Turins

lire tous ses billets

 

précédent : 27-10-2014

Rosetta : la comète 67P Tchourioumov-Guérassimenko sent mauvais à cause d'un chaton mort

suivant : 30-10-2014

Angela Merkel refuse les nouvelles régions françaises qui sont «trop à l'ouest»

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales