Désinformations.com

L'écarteur anal connecté : le big data au service du progrès social

du Rédacteur Suprême
publié le 26-02-2015

L'engouement du public pour la data science et les technologies du big data ne se dément pas, en lien avec les dispositions de l'article 1348 de la loi Macron favorisant le développement des objets connectés dont nous nous faisions l'écho hier. Il n'aura pas fallu longtemps pour que la loi Macron, adoptée en première lecture dans l'enthousiasme du 49-3 mais donc non encore promulguée, amène ses premiers effets bénéfiques sur l'économie hexagonale. Après une pré-étude du département "Big Fucking Data" de l'IDOF (Institut Désinformation et Opinion Francophone) auprès d'un panel de bêta-testeurs bien désinformés, la société Connecting Social Plug annonce la commercialisation du premier écarteur anal connecté.

Au début, ça surprend...
CC Flickr - George

Selon Benoît-Alain Dubonchoix, directeur du département Big Fucking Data de l'IDOF, l'écarteur anal connecté "fait entrer les relations sociales dans la modernité du XXIème siècle". Sans renier les fondamentaux de l'écarteur anal traditionnel qui, inventé en 2002, avait constitué " une avancée sans précédent dans les rapports humains au travail car il intégrait enfin la dimension intime trop souvent négligée", comme l'analysait à l'époque Fox T.Paddle, le célèbre consultant australien, spécialiste du marketing one-to-one, la version connectée de l'outil essentiel du dialogue social réussi allie ainsi à l'indispensable préparation du collaborateur avant son entretien annuel les technologies de la data science en collectant des données "essentielles à la meilleure compréhension possible des réactions intimes de l'usager de l'écarteur anal", nous explique Benoît-Alain Dubonchoix.

Grâce à l'écarteur anal connecté, les données collectées au coeur de l'intimité du collaborateur dans le cadre de son entretien avec son manager, par exemple, seront analysées par les "data-scientists" de l'IDOF et permettront d'améliorer les dispositifs de négociation au sein des entreprises et plus généralement entre partenaires sociaux.

Bien sûr, fidèle à la traditionnelle vision de l'avenir que l'IDOF a toujours voulu éclairer, Benoît-Alain Dubonchoix se projette plus loin : "nous réfléchissons à la collecte de données et la construction de modèles statistiques qui permettraient d'anticiper les usages et attitudes des consommateurs grâce à un écarteur anal permanent", nous confie-t-il, tandis que l'attachée de presse de Connecting Social Plug confirme du bout des lèvres que la société qui a inventé l'écarteur anal connecté travaille déjà sur ce futur modèle qui pourrait révolutionner la vie des consommateurs.

#écarteur anal | #objet connecté | #loi Macron | #big data | #IDOF

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 25-02-2015

Kabomghoro : le président Obo Pnajingobé brigue un vingtième mandat

suivant : 28-02-2015

L'Etat Islamique détruit des milliers d'albums Panini

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales