Désinformations.com

La pollution aux particules bleu marine s'installe durablement dans la pensée de Manuel Valls

du Rédacteur Suprême
publié le 31-03-2015

Après le deuxième tour des élections départementales, c'est un paysage politique de désolation qui se révèle sur l'ensemble du territoire terriblement marqué par la victoire éclatante du Front National. Le parti de Marine Le Pen se situe, plus que jamais, au coeur du débat médiatico-gouvernemental. Les journaux bien informés continuent de titrer sur la menace que fait peser le FN sur les assemblées locales en présentant des candidats à la présidence des 14 départements dans lesquels il a obtenu au moins un binôme élu. Manuel Valls se déclare pour sa part "toujours très préoccupé" par les résultats de l'auto-proclamé premier parti de France.

Manuel Valls, pollué aux particules bleu marine
CC Wikimedia

La calculette du locataire de Matignon donne depuis dimanche soir des résultats effrayants : "rendez-vous compte, les particules bleu marine ont amené l'élection de conseillers départementaux dans 14% des départements !", s'exclame un Manuel Valls qui peine à se rassurer par le reflux "sans appel" des votes FN à Paris et Lyon. Plus grave encore, selon le premier ministre de combat qui fête le premier anniversaire dudit combat, "la vague bleu marine est incontestable dans 31 cantons qui ont élu un binôme FN, soit au total 62 élus sur 2.054 cantons, ce qui nous amène à un taux catastrophique qui ne doit pas nous faire trembler dans notre défense de la République".

Le premier irresponsable se déclare "déterminé" à poursuivre la mobilisation contre la pollution aux particules bleu marine, rappelant que grâce à lui, la participation a été plus forte que prévue à ces élections départementales, défiant les pronostics des instituts de sondages : "avec 50% de participation, proportion qui peut être doublée statistiquement puisque chaque vote rapportait deux élus, soit 100% de votants structurels, j'ai réussi mon challenge qui m'avait été donné par moi-même".

Manuel Valls promet une mobilisation "encore plus forte" de sa part pour les prochaines élections régionales. Dans l'intervalle, il va toutefois s'octroyer un peu de repos politique et retourner avec sa calculette à Bruxelles pour s'expliquer sur les déficits de la France.

#Manuel Valls | #particules bleu marine | #élections départementales | #Marine Le Pen | #Front National

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 30-03-2015

Départementales 2015 : la gauche conserve Lyon et Paris

suivant : 31-03-2015

Manuel Valls n'a pas fait la mise à jour de son logiciel Solférinux

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales