Désinformations.com

Le TGV coupe le peloton du Paris - Roubaix : l'UMP demande la démission du ministre des transports

du Rédacteur Suprême
publié le 12-04-2015

C'est un incident inédit dont les conséquences humaines auraient pu être tragiques. Le peloton du Paris-Roubaix a été scindé en deux en raison de l'irruption inopinée d'un TGV alors que les cyclistes traversaient un passage à niveau au raz du pavé. L'incident qui n'a heureusement fait aucune victime a été immédiatement dénoncé par l'UMP qui y voit "une mesquine mesure de représailles après que les territoires du Nord Pas de Calais ont clairement rejeté le socialiste irresponsable lors des élections départementales". Nicolas Sarkozy, grand amateur de bicyclette, a pris lui-même l'affaire en main et appelle de ses voeux la démission du ministre des transports et la création d'une commission d'enquête parlementaire.

Ceux qui n'aiment pas le Paris-Roubaix prendront le train
CC Flickr - Chris Tank

Cet incident "nous ramène aux heures les plus sombres des courses cyclistes du début de XXème siècle quand les accidents les plus incongrus perturbaient les pionniers du sport à deux roues", comme le note avec justesse l'ex-présidentissime, victime lui-même de l'accident électoral que l'on sait en mai 2012.

D'autres grands élus du Nord ne cachent pas leur émoi face à "cet incident sans précédent qui touche l'un des symboles du Nord", comme l'a déclaré à l'instant Martine Aubry à des proches bien désinformés. L'ex-première sectaire du parti de la rue de Solferino, tout juste ralliée à la future motion majoritaire de Jean-Christophe Cambadélis, soupçonne que cette irruption du TGV sur le trajet du Paris-Roubaix était préparée de longue date à titre de vengeance contre son soutien supposé aux frondeurs : "c'est quand même une drôle de coïncidence que le Paris-Roubaix soit attaqué par le train de l'Etat le surlendemain du dépôt des motions", analyse-t-on dans l'entourage désinformé de la maire de Lille.

Au ministère des transports, où Alain Vidales, titulaire du portefeuille, est revenu en catastrophe avant de se rendre en fin de journée sur les lieux où aurait pu se dérouler la tragédie, on se veut rassurant en démentant tout "complot" contre les territoires ni même contre Martine Aubry, dont Alain Vidalies rappelle qu'il a fait partie de ses soutiens lors de la primaire irresponsable.

#TGV | #Paris Roubaix | #Alain Vidalies | #Nord | #Pas de Calais | #Martine Aubry

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 11-04-2015

A l'Elysée, Bwana Oga révèle ses pouvoirs de guérisseur

suivant : 13-04-2015

Daech revendique la loi sur le renseignement

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales