Désinformations.com

Polémique autour d'un aller-retour à Berlin pour soutenir le FC de Barcelone : Manuel Valls sur un siège éjectable

correspondance du Microcosme
publié le 08-06-2015

"Je trouve personnellement ce voyage à Berlin extrêmement choquant", s'emporte Eric Woerth, député, ex-ministre du présidentissime Nicolas Sarkozy déchu lors de l'accident électoral du 6 mai que l'on sait, et agent-promoteur d'hippodromes. L'homme fort du premier cercle de l'UMP dénonce "ce type de détournement de fonds socialo-irresponsable, alimentant probablement une caisse noire au Luxembourg, qui démontre que la probité est plus du côté hippique que footballistique ! En conséquent de quoi, je demande solennellement la démission de Manuel Valls." Attaque frontale qui redonne du courage aux troupes de l'Exump, parti de Nicolas Sarkozy, après leur sévère défaite au congrès de Poitiers.

Manuel Valls en voyage
CC Wikimedia

La bronca se fait de plus en plus forte. "Ce voyage me blesse", soupire Laurent Wauquiez, la mine grave, "aucune équipe de football de race française ne disputait cette finale : les deniers publics ne peuvent servir à favoriser l'immigration irresponsable ! J'exige que Manuel Valls soit déchu de la nationalité française et rembourse tous ses frais de taxis depuis 2014", assène-t-il en relevant la tête.

"Nous ne tolérerons pas que Manuel Valls fasse partie des quotas de ministres immigrés du prochain gouvernement", tonne Marine Le Pen, en mal de propos radical, "une fois au pouvoir, nous vérifierons d'ailleurs que Manuel Valls est bien de race aryenne", ajoute la présidente du FN en cours de normalisation.

Un match de football, fut-il une finale de coupe d'Europe remportée par le FC Barcelone sponsorisé par le Qatar, va-t-il provoquer la chute de Manuel Valls ? La présidence de la République, déjà sous tension, a réuni une cellule de crise sans le premier ministre de la clarté, signe que la réflexion politique échappe déjà à sa maîtrise. "No pasaran!" lit-on déjà un partout sur les réseaux sociaux, "nous voulons les idées économiques de Montebourg avec l'autorité de Valls, pas les idées économiques de Valls avec l'autorité de Montebourg", posent déjà comme condition à leur soutien à Francois Hollande quelques frondeurs, très en verve depuis leur triomphe électoral au congrès de Poitiers. Pris en étau, François Hollande pourrait bien être contraint de rappeler Arnaud Montebourg et de nommer Martine Aubry à Matignon.

Dans le Microcosme, pays aux huit marchés non walrassiens, au climat doux malgré la violence des échanges, le remaniement est un sport d'équipe.

#aller retour | #Berlin | #FC Barcelone | #Manuel Valls | #Eric Woerth

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 06-06-2015

Réforme des collèges : un informaticien met au point un générateur automatique d'EPI

suivant : 09-06-2015

Challenge #HoldACokeWithYourBoobs : quel rôle aurait Coca-Cola dans la prévention du cancer ?

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales