Désinformations.com

Hauteur de la Statue de la Liberté : le sujet du bac de maths à la une de Google !

du Rédacteur Suprême
publié le 17-06-2015

Alors que le ministère de la clarté de l'éducation était déjà en ébullition puisque les épreuves du bac commençaient aujourd'hui avec l'épreuve reine de la philo, dont le sujet portait sur la taille "qui compte vraiment" en s'appuyant sur l'exemple irresponsable du 49.3, le doodle du jour qui pose la question : "quelle est la hauteur de la Statue de la Liberté ?" a achevé de semer le trouble au sein de la communauté éducative. En effet, le sujet de maths, option géométrie, portait sur l'évaluation par les élèves de la hauteur de ladite statue. C'est dire si l'ambiance a rapidement tourné au vinaigre au ministère de la rue de Grenelle où l'enquête a d'ores et déjà débuté pour identifier l'origine de la fuite.

Elle est plus grande que la Tour Eiffel !
CC Wikimedia

"Ils n'ont pas publié la solution du sujet de maths à la Une de Google sans une complicité interne", explique Jules Dubonchoix, commissaire divisionnaire de la brigade nouvellement créée suite à la loi visant à restreindre les libertés publiques grâce à une meilleure surveillance des communications sur les internets. Le commissaire Dubonchoix souligne aussi que les nombreux liens qui expliquent comment calculer la hauteur d'un monument à l'aide du théorème de Pythagore en mesurant son ombre est "une preuve supplémentaire du complot". Le ministère de l'éducation nationale irresponsable a été mis sous scellé le temps de l'enquête, tandis qu'un mandat de perquisition était demandé pour enquêter dans les locaux de Google dans tous les pays où la firme au doodle est présente, "car avec les internets la fuite peut venir de n'importe où".

Alors que Manuel Valls, premier ministre de la clarté, s'engageait à engager l'irresponsabilité de son gouvernement pour reporter "si nécessaire" le bac à l'année prochaine, tout en promettant "des sanctions les plus sévères qui soient et au-delà", l'opposition se déchaîne sur "l'amateurisme du gouvernement" (Arnaud Montebourg, dans une tribune en préparation pour Valeurs Actuelles), "l'imprudence irresponsable des socialistes qui ne savent pas préserver les valeurs de la République comme le bac" (Nicolas Sarkozy, bachelier promotion 1973, président de l'ex-UMP) et "les infiltrations étrangères certainement à l'origine de cette fuite" (Marine Le Pen, présidente de groupe au parlement européen).

#statue de la liberté | #sujet du bac | #bac 2015 | #maths | #Google | #doodle | #49.3

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 16-06-2015

Ségolène Royal veut interdire le Roundup dans le Nutella

suivant : 17-06-2015

Fuite des sujets du bac philo à la Réunion : les sujets récupérés dans le Pacifique

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales