Désinformations.com

Monsanto annonce des résultats encourageants sur l'humain génétiquement modifié

correspondance de Saint Soluteur les Turins
publié le 22-06-2015

Monsanto travaille discrètement depuis des décennies sur une variété d'humain doté d'une tolérance accrue aux produits agricoles de sa marque. Dans le cadre de la préparation de la conférence de Paris sur le climat (COP 21), Monsanto indique aller plus loin en aidant l'humanité à s'adapter au réchauffement climatique. En effet, à défaut d'être en mesure de lutter contre l'accroissement de la température mondiale, il est plus simple de préparer l'homme à s'adapter au climat de demain. Les humains seront génétiquement modifiés en vue d'une productivité et de capacités de résilience proches de celles d'un humain vivant en conditions "nominales" actuelles, mais dans les situations auxquelles nos descendants devront faire face. L'entreprise est techniquement prête à mettre sur le marché des embryons répondant à différentes options, selon l'usage qui en serait proposé.

Humain génétiquement modifié
CC Wikimedia

L'embryon "homo habilis urbanis", le moins spécifique, est aussi le moins coûteux. Il est simplement résistant à l'ingestion de quantités élevées d'herbicides et d'insecticides, ce qui lui permettra de manger des fruits et légumes sans les éplucher, mêmes très "chargés". Il pourra aussi prendre plusieurs repas sans boire et il supportera mieux les épisodes de canicule. En bonus, l'embryon sera fourni déjà vacciné : il sera inutile de se soucier des BCG, anti-tétanos, etc., cela fera gagner du temps aux parents et aux médecins.

L'embryon "agriculteur responsable" sera tolérant à des périodes (quelques semaines par an) de forte assimilation d'herbicides et pesticides, par exemple en les respirant. Cela permettra une simplification des procédures aujourd'hui trop lourdes d'épandage des produits agricoles.

L'humain "pays chauds" (déjà surnommé affectueusement "le chameau") pourra continuer le travail et les tâches d'une vie familiale responsables en ne s'hydratant qu'une fois par semaine -par exemple le jour de repos. Pour l'homme chameau, la corvée d'eau quotidienne pour aller au puits ne sera plus qu'un mauvais souvenir. A l'opposé, l'humain "zone côtière" peut survivre à plusieurs jours d'immersion en eau saumâtre, par exemple, lors de tempêtes de marées et autres inondations liés à la montée du niveau des océans.

Tous les modèles disposent de l'option de base "homo habilis urbanis", tolérant aux herbicides et pesticides de la marque. En revanche, en raison de la grande diversité des solutions techniques pour l'agriculture, il n'est pas prouvé que ces gens seront tolérants aux produits agricoles d'un autre fabricant.

Il reste à convaincre les États de valider les nouveaux prototypes humains. Comme toujours, les problèmes viennent avec la politique : des résistances d'un autre âge, prétendument au nom de l'éthique, rendront le processus d'acceptation encore plus long que celui des recherches scientifiques menées jusqu'à présent. Même l'étape indispensable du dépôt des brevets risque de prendre beaucoup de temps. Un grand travail de pédagogie faisant appel au réalisme et à l'esprit de responsabilité des citoyens sera donc nécessaire.

Les lobbyistes bien désinformés de Monsanto nous indiquent qu'ils sont "confiants" à cet égard, désinformation confirmée par Maître Roger, notre bienaimé rédacteur suprême, qui confirme aussi avoir reçu le virement promis par la firme de Saint Louis, Missouri.

#Monsanto | #génétiquement modifié | #homo habilis | #COP 21

 

Correspondant à Saint Soluteur les Turins

lire tous ses billets

 

précédent : 20-06-2015

Réforme du collège : Najat Vallaud-Belkacem rétablit le couvre-feu pour les mineurs

suivant : 22-06-2015

Bac d'anglais : les candidats n'ayant pas su répondre à la question M pourront repasser l'épreuve en août

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales