Désinformations.com

Le pape Jean-Paul II pourrait différer sa mort jusqu'à la remise du Prix Nobel de la Paix 2004

du Rédacteur Suprême
publié le 05-11-2003

Le successeur de Saint Pierre a été soumis à des tests de santé approfondis pour évaluer ses chances de survie à un an, suite à son récent échec au Prix Nobel de la Paix qui avait beaucoup déçu ses supporters. Les médecins et statisticiens consultés ont rendu un diagnostic rassurant pour la communauté catholique : le pape peut ne pas mourir avant 2005.

Jean-Paul II différant sa mort
CC Wikimedia

Un groupe de scientifiques de toutes nationalités a été missionné par la cité pontificale pour déterminer les conditions de survie du Saint Père à l'horizon de l'hiver 2004-2005. "Nous espérions obtenir le Prix Nobel de la Paix cette année pour pouvoir suspendre l'acharnement thérapeutique sur Jean-Paul II dès début janvier", nous a confié une source bien désinformée proche du dossier, pour qui "la décision du jury Nobel nous a forcé à trouver dans l'urgence un plan de continuation efficace mais digne".

Très coûteuse sur le plan financier, l'organisation qui va être mise en place est "sûre à 99,9%" selon les statisticiens, experts des modèles VaR (Value at Risk), qui ont été détachés par JP.Morgan pour contribuer aux travaux du groupe de scientifiques. Ils se sont basés en cela sur les données collectées par leurs collègues médecins et biologistes.

Rien n'est laissé au hasard en effet : l'activité physique et intellectuelle du Pape sera limitée aux fonctions physiologiques les plus simples (manger, prier, dormir), des donneurs d'organes compatibles seront hébergés à proximité du Vatican pour parer à toute défaillance d'un organe vital du Souverain Pontife, et en cas de nécessité un dispositif de cryogénisation est même prévu pour le conserver "dans les meilleures conditions possibles" jusqu'à la date de remise du Nobel 2004.

Les experts ont aussi pallié le risque avéré de coupure d'électricité générale en Italie : des groupes électrogènes puissants viennent d'être acquis pour permettre une intervention chirurgicale à toute heure, tout en assurant la continuité de service du respirateur artificiel qui maintient Karol Vojtyla en vie.

Le gouvernement polonais a proposé son aide financière au Saint Siège pour contribuer au plan de survie de l'hôte du Vatican. Après la déception exprimée lors de l'annonce de la lauréate du Prix Nobel de la Paix 2003, l'heure est au pragmatisme : le financement sera en particulier assuré par les dividendes attendus de l'exploitation de la misère irakienne à laquelle le gouvernement de Varsovie est associé par les Etats-Unis depuis le printemps dernier.

Les premières réactions internationales sont dans l'ensemble positives, plus particulièrement en France où Bernadette Chirac fait part de son "enthousiasme" pour une décision qui va permettre à son époux de poursuivre son procès en béatification, démentant ainsi les rumeurs de décès du pape que "des organes de désinformation mal intentionnés colportaient il y a quelques jours". Le gouvernement intérimaire de Jean-Pierre Raffarin doit nommer un "Monsieur Béatification" dans les prochaines heures.

#pape | #Jean Paul II | #Prix Nobel | #mort | #béatification

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 04-11-2003

La présence d'Ovidie au salon de l'érotisme de Bordeaux crée des tensions au sein de l'UMP

suivant : 13-11-2003

Loïck Le Floch Prigent revend sa Jaguar MKII

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales