Désinformations.com

L'application des normes IAS/IFRS compromet le financement d'Al Qaïda Corporate

du Rédacteur Suprême
publié le 18-10-2004

La nébuleuse terroriste est confrontée à une crise majeure liée aux nouvelles normes comptables internationales applicables au 1er janvier 2005. Alors que son président Oussama Ben Laden éprouve des difficultés à tenir les promesses de son Business-Plan 2003-2006, les actionnaires d'Al Qaïda Corporate exigent une amélioration d'au moins 15% de leur ROCE dès 2005 en comparatif année N-1 pro forma.

Al Qaïda en séminaire au vert
CC Flickr - Canal6hn

Un groupe de projet transversal avait été créé l'année dernière par la holding terroriste pour mener à bien la transition vers les normes IFRS avec à sa tête l'ancien directeur international des risques d'Al Qaïda, Alec Goodchoice, un ancien agent de la CIA en Afghanistan converti à la cause islamique pendant la guerre contre l'URSS.

Après une phase de gap analysis menée par un grand cabinet de consultants internationaux à l'automne 2003, des plans d'actions avaient été engagés dès janvier 2004 pour permettre à la holding de publier ses comptes consolidés US Gaap aux normes IFRS, sous le contrôle des Commissaires aux comptes dont l'approbation était prévue en novembre prochain.

Alec Goodchoice justifie aujourd'hui les retards pris par son projet : "nous avons sous-estimé les problématiques de rapprochement comptables issues des données remontées par les filiales", souligne-t-il, ajoutant que "la construction en cours d'un datawarehouse consolidant les comptabilités de l'ensemble des filiales représente un challenge formidable qui permettra d'aboutir aux solutions pérennes attendues par l'actionnaire dès la mi-2005".

Le projet IFRS d'Al Qaïda Corporate achoppe sur des difficultés majeures : la norme IAS-39 pose des problèmes d'interprétation et les extractions de fichiers "quick and dirty" mises en place pour pallier la livraison tardive du datawarehouse posent des problèmes de fiabilité qui pourraient compromettre la validation des méthodes par les Commissaires aux comptes.

"Si la holding ne peut pas publier dans des conditions satisfaisantes ses comptes 2005 en IFRS avec reprise d'historique pro forma sur 2004", indique le dernier compte-rendu de décision du Conseil d'Administration, "nous tirerons les conclusions qui s'imposent en sanctionnant les responsables".

Alec Goodchoice et Oussama Ben Laden ont immédiatement réuni un kick off meeting à Arcachon pour donner un nouvel élan au groupe projet IFRS. A l'issue de ce séminaire, ils ont répété être "parfaitement confiants" dans la capacité d'Al Qaïda Corporate de réussir la transition.

La réaction des marchés n'est pas encore connue à l'heure où nous mettons cet article en ligne.

#IAS | #IFRS | #Al Qaïda | #datawarehouse

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 18-10-2004

Le beaujolais nouveau remplacera les sodas dans les distributeurs automatiques de boissons

suivant : 22-10-2004

Réforme du changement d'heure : les travailleurs de nuit seront payés une heure de moins

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales