Désinformations.com

Rebondissement dans l'affaire du kangourou transgénique

correspondance de Croix (59)
publié le 18-09-2000

Nos lecteurs ont pu s'intéresser récemment à un rumeur selon laquelle le CIO a décidé d'interdire l'accès au stade olympique à un kangourou transgénique sponsorisé par une célèbre société de VPC du Nord de la France. L'émotion est grande dans les média après l'annonce de l'enlèvement d'un kangourou transgénique par une bande de rebelles armés se réclamant du groupe Aboud Ficel inconnu jusqu'alors des services secrets occidentaux.

Le kangourou transgénique parviendra-t-il à se faire accepter par ses congénères
CC Wikimedia - Chatsam

Alors que la situation mettait dans l'embarras le C.I.O, et se faisait tordre de rire les chancelleries, ce sont maintenant les chancelleries de France et d'Australie qui s'interrogent sur la position à adopter.

Les exigences des ravisseurs sont en effet troublantes, puisqu'ils ont réclamé 1 millions d'euros (?), et un radio réveil. Malgré la position ferme du Président Chirac et du gouvernement français, le sponsor de notre singulier athlète se dit prêt à verser une partie de la rançon. Certains observateurs font remarquer, cependant, que le partenaire financier se montre étonnamment discret

Les autorités insistent sur le fait que toute polémique ne peut qu'être préjudiciable au malheureux otage.

Aussi, fidèles à la déontologie de notre profession , afin de ne pas gêner les négociations des diplomates, ni les initiatives secrètes du service action de la DGSE ,c'est avec la plus grande discrétion que nous vous tiendrons au courant de tous les événements qui pourront être portés à notre connaissance.

#kangourou | #transgénique | #VPC | #DGSE

 

Correspondant à Croix (59)

lire tous ses billets

 

précédent : 15-09-2000

Innovation sociale à Roubaix

suivant : 20-09-2000

Une mystérieuse vidéo en provenance du Kalashnistan

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales