Désinformations.com

Mila Saint-Anne, blogueuse multi-cartes

du Rédacteur Suprême
publié le 29-10-2014

Quand la blogueuse multi-sites Mila Saint-Anne a sollicité notre Rédacteur Suprême pour être interviewée dans la rubrique culte "les entretiens de Désinformations.com", outre la joyeuse perspective d'une interview de qualité avec une pédagogue qui ne manquerait pas d'apporter une pédagogie de qualité à ses lecteurs bien désinformés, notre Rédacteur Suprême a immédiatement lancé le débat de fond : en fait, c'est quoi, le blog de Mila Saint-Anne ? Quelle URL choisir parmi la liste digne d'une recherche Google ? C'est qui, finalement, cette folle deux point zéro ? Ce sont toutes ces questions qu'approfondit cette interview sans concession, et bien d'autres tout aussi passionnantes tels le genre des prénoms dans les temps que les moins de 500 ans n'ont pas connus, l'émotion que provoque Maître Roger, ou encore les bacchantes de Jules Ferry.

MilaSaintAnne

Mila Saint-Anne (@MilaSaintAnne)

son blog : C'est au pied du mur...

Comment souhaites-tu te présenter à nos lecteurs avides de connaissance ? Qui es-tu ? Que fais-tu ? Sur quelle planète vis-tu ?

Oh purée, ça commence mal. En général les interros, ça commence par une question facile !

Je crois que le plus simple c'est de poser tout là. Les honorables lecteurs trieront.

Femme, prof d'histoire-géo, maman, formatrice, fonctionnaire, joueuse (jeux de rôle, jeux de plateaux, jeux vidéo), tricoteuse, catlover, cuisinière, vélocipédiste, geek, athée, linuxienne, musicienne débutante, accro des hamacs...

Je suis surtout curieuse de tout, et en particulier ce qui peut m'aider à faire bien mon travail d'enseignante et de pédagogue : les schémas heuristiques, les tâches complexes, l'enseignement par compétences, la suppression des notes, la classe inversée, l'écriture collaborative, le numérique, la pédagogie des gestes mentaux, la théorie des intelligences multiples... Tel l'âne de Buridan, comme j'essaie à peu près tout je finis par n'être spécialiste de rien. Mais c'est pas grave parce que ce que je préfère dans la vie c'est de permettre aux autres de faire des choses.

Sinon, les gens qui ne m'aiment pas disent de moi que je suis "pédagogiste" (ou "pédagogo"), suppôt du capitalisme, bisounours, sectaire, laxiste, incompétente, imbécile.

Je vis en Normandie (à mi-chemin entre Paris et les plages) mais c'est vraiment anecdotique. En fait, c'est même sûrement une erreur. La raison aurait dû me faire naître en Italie. Une histoire de cigogne myope sans doute.

Peux-tu nous expliquer ton pseudo ? Il ne t'a pas échappé qu'il eût fallu écrire Sainte Anne et non Saint Anne. Pourquoi Saint Anne ?

Malgré tout le respect que je dois à notre Suprême Maître, les prénoms n'ont pas toujours été aussi "genrés" qu'ils le sont aujourd'hui. Au XVIe siècle, Anne de Batarnay de Joyeuse (amiral de France), Anne de Montmorency (connétable de France) et Anne de Pérusse des Cars (cardinal et évêque de Metz) étaient indubitablement des hommes.

Cela précisé et pour répondre à la question, Mila Saint Anne est le nom d'un de mes personnages de jeu de rôle. Quand j'avais choisi son nom, je venais de regarder "L'assassin habite au 21" de Henri-Georges Clouzot et la partenaire de Pierre Fresnay, Suzie Delair, y jouait le rôle de Mila Malou. Saint-Anne est le nom d'une institution (imaginaire) pour orphelines dans lequel mon personnage avait débuté sa vie. Le reste serait trop long à raconter !

Dans quelles circonstances et pourquoi as-tu créé ton blog "C'est au pied du mur..." ? (oui, je sais, il y a une rubrique "Pourquoi ce blog ?" mais c'est le genre de rubrique comme les mentions légales et autres conditions générales de vente, on ne les lit jamais avant de cliquer)

À un moment, je me suis aperçue que je parlais beaucoup (trop ?) de pédagogie autour de moi. Visiblement ça intéressait des gens (ceux que ça a pu saouler ne me l'ont jamais dit) et j'en ai eu marre de répéter toujours la même chose. Du coup, un blog m'a semblé être une bonne idée pour m'économiser un peu.

Est-ce que c'était ton premier blog ou avais-tu eu d'autres aventures sur les Internets ?

C'était mon premier blog vraiment personnel, mais depuis 2006, je tenais des blogs à destination de mes élèves. Cela me permettait de créer en ligne des activités pour la classe et de leur proposer des ressources supplémentaires et de partager avec des collègues. Auparavant sur les réseaux, j'étais plutôt utilisatrice d'espaces collaboratifs, de communautés. La première communauté que j'ai fréquentée dans les années 90, AncientWorld, m'a fait découvrir la convivialité de l'Internet mondial et progresser en anglais. J'ai été membre de plusieurs teams de gamers, j'ai aussi fait partie d'une association d'enseignants d'histoire-géographie et créé des outils de mutualisation. En fait, ce que je préfère dans mon ordinateur ce sont les gens qui sont dedans !

Ta page about.me est tout de même très touffue. Tu nous guides parmi tes nombreuses présences sur la Toile ?

Ça va pas être facile vu que je m'y perds un peu moi-même. Il y a mes deux blogs personnels ("Au pied du mur" et "Calme-toi") sur lesquels je me défoule et qui constituent mon navire amiral. Il y a des sites qui sont des espaces de partage ouverts à tous comme "À quoi ressemble un enseignant" sur lequel des collègues déposent ce qu'ils veulent, en toute liberté. D'autres sont là pour publier des productions pédagogiques, parce qu'on me l'a demandé. Le reste est constitué de liens vers des espaces collaboratifs, des curations que je fais, des sites auquel je participe... Je publie des choses souvent différentes sur chacun. La forme induit le fond. Mais c'est vrai que c'est quand même très axé sur la pédagogie tout ça.

Quant au prix Thubal Holoferne, (une pâle imitation du Prix Busiris de Maître Eolas), c'est une production à plusieurs mains. D'ailleurs, n'oubliez pas de voter en décembre prochain pour l'attribution du prix !

Est-ce que tes élèves lisent ton blog ? Qu'est-ce qu'ils en disent ?

Mes élèves ne savent pas que leur prof s'appelle Mila Saint Anne. Mila parle de politique, de syndicalisme, de sexe, de religion... ce que leur prof s'interdit de faire. Par contre, ils lisent le blog de la classe et suivent les comptes Facebook et Twitter de leur prof. Et visiblement ils aiment bien et leurs parents aussi.

Est-ce que les parents de tes élèves lisent ton blog ?

Même réponse que ci-dessus. Je veille à séparer mes deux vies numériques. Bon, des fois, il y a des ratés mais visiblement personne n'a encore fait le lien entre la prof et Mila. L'inverse par contre est assez fréquent. Je ne dois pas être assez rigoureuse.

Est-ce que tes collègues lisent ton blog ?

Mes collègues IRL, je ne pense pas. Ils ne connaissent que mes publications d'enseignante. Par contre de nombreux collègues lisent les écrits de Mila. J'attends le jour où on va me demander si je la connais ! D'ailleurs il y a beaucoup d'amis pour qui je suis "Mila", même quand on se voit dans la vraie vie.

Est-ce que le SNES lit ton blog ?

Je ne connais pas les pratiques des instances dirigeantes de ce syndicat, mais je sais que dans ma websphère il y a des gens du SNES. Je ne sais pas pourquoi. Ce que je pense, ce que je fais, ce que je raconte est à l'exact inverse de leurs idées. Ils doivent aimer se faire du mal.

C'est comme pour le SNALC avec qui j'entretiens une franche et solide détestation mutuelle.

Cela dit, j'ai en tête au moins un exemple d'une collègue qui à force de me lire (moi et quelques autres de la même engeance) a quitté son syndicat par choix pédagogique.

Depuis que tu connais Maître Roger (qui lit ton blog), comment ta vie a-t-elle changé ?

Je suis une fervente adepte des écrits de Maître Roger depuis le tout début. Souvent imité, rarement égalé. Je ne peux pas commencer ma semaine de boulot sans avoir lu mon horoscope. Il m'a souvent sauvé la vie.

Maître Roger ? Je lui voue une vénération sans bornes. J'avoue que depuis que je sais qu'il me lit, ma vie a complètement changé. Et en plus j'adore les bisous dans le cou !

Comment images-tu ta vie après la publication de ton interview et la célébrité mondiale qui va t'échoir ?

Je n'ose même pas imaginer... Dans l'idéal, j'imagine fonder un ashram de pédagos avec une façade peinte en or. De préférence au bord de la mer. On y ferait des réunions pour pouvoir faire de jolis dessins, avec des poses de 2h et des repas pantagruéliques mais bio. Je pourrais enfin assumer ma position de gourou pédagogique et demander des subventions européennes.

Si Maître Roger t'invite au restau U, lequel choisiras-tu ?

Mazet ou Mabillon ? J'hésite. De toute façon rien que l'idée de partager un repas avec le Maître m'émeut. D'ailleurs, est ce qu'on est obligé de manger avant ?

Quelle musique as-tu écoutée pour répondre à cette interview ?

Girls in Hawaii. De toute façon, j'écoute toujours du Girls in Hawaii.

Et Jules Ferry dans tout ça ?

Jules qui ? De toute façon, je suis pas fan des hommes à moustache.

 

#Mila Saint Anne | #pied du mur | #histoire géo | #Thubal Holoferne | #Mabillon

lire son blog : C'est au pied du mur...

 

le billet d'avant, le 21-10-2014

André Guérande, découpeur français

le billet d'après, le 04-11-2014

Bar à frissons

lire

 

 

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales