Désinformations.com

Maou Bertrand, photographe qui donne le sourire

du Rédacteur Suprême
publié le 17-01-2015

Connaissez-vous Maou Bertrand, photographe, dont les images enchantent les Internets et les coeurs, sur son blog et les réseaux sociaux ? Si oui, vous avez déjà eu la chance d'admirer ses photos et en particulier les superbes femmes dont elle fait des portraits exceptionnels. Si non, grâce à Désinformations.com, vous allez pouvoir découvrir Maou et vous trouverez que le monde est plus beau. La jeune photographe a en effet accordé une interview à Maître Roger au cours de laquelle elle nous dit tout sur la photo, sur ses modèles, sur ses voyages... Maou est bavarde mais nul ne songerait à lui reprocher. L'artiste en herbe est toutefois un tantinet cachotière puisqu'elle ne révèle pas son secret pour que les femmes qui posent pour elle soient aussi souriantes : l'interviewer de bon goût est toutefois resté pudique et a respecté ce mystère aux conséquences esthétiques admirables.

maoumindgames

Maou Bertrand (@maoumindgames)

son blog : Maou Mind Games

Peux-tu te présenter à nos lecteurs et lectrices avides de te connaître : qui es-tu ? D'où viens-tu ? Que fais-tu dans la vie quand tu ne blogues pas ? Et tout autre détail que tu estimeras utile de porter à la connaissance du public...

Je m'appelle Maou, ça n'est pas mon vrai prénom mais je traîne ce pseudonyme sur Internet depuis un bon paquet d'années. J'aime bien avoir un surnom, ça me permet de faire la différence entre ma vie professionnelle et ma situation de photographe.

Quand je ne blogue pas je travaille pour un site de covoiturage dont vous connaissez surement le nom. Là-bas, je réponds aux mails des gens qui ont, la plupart du temps, des problèmes. Parfois on reçoit des messages d'amour, mais c'est moins fréquent. C'est sympa mais j'aimerais mieux vivre de la photo ! Pour l'instant ça n'est qu'une passion qui prend beaucoup de place dans ma vie. Je fais aussi du sport, souvent. C'est une autre de mes passions, avec le cinéma.

La rubrique «more info» (bravo pour la francophonie, au passage !) de ton site indique que tu es photographe. C'est ton vrai métier ou une couverture artistique pour cacher d'autres activités  

J'avais envie d'être internationale mais je parle si mal anglais que ça ne sert à rien d'essayer. Du coup j'ai fait un entre deux (en vérité j'aimerais que les textes soient traduits, mais je n'ai jamais pris le temps de le faire).

Du coup, vous l'aurez compris, je ne suis pas photographe à temps plein. J'ai déjà fait quelques projets rémunérés, des expositions aussi, mais je travaille quand même pas mal et c'est difficile de me consacrer à la photographie qui est plus une passion qu'un job pour l'instant. Je ferai en sorte que ça évolue autrement, pour pouvoir faire partie de ces gens qui vivent de leur passion. J'ai pas mal de projets pour que ça soit le cas et je suis surtout motivée et obstinée, peu importe le temps que ça prendra.

Quand as-tu commencé à prendre des photos ? Qu'est-ce qui t'en as donné le goût ?

J'ai commencé la photo au collège, je prenais plein de photos les mercredi après-midi dans la campagne autour de chez moi et je m'amusais à les retoucher avec un logiciel nul sur l'ordinateur familial. Je me souviens, j'avais un petit appareil photo numérique à piles, il était lent et la qualité était franchement médiocre mais j'en étais contente et j'arrivais à en faire quelque chose. J'ai encore ces photos quelque part, et il y en a même une partie sur internet, c'est vraiment pas glorieux... mais c'était le début.

Ce qui m'a donné le goût de la photo c'est l'Internet et les blogs. On avait besoin d'images pour illustrer nos articles et c'était à celui qui était le plus créatif. Très vite j'ai voulu faire comme les autres blogueurs que j'admirais : mes propres photos ! J'ai donc reçu un appareil à Noël et c'est là que tout a commencé. Depuis, je n'ai jamais cessé de photographier. Au lycée je prenais des photos de mes copains tout le temps et surtout pas mal d'autoportraits. En arrivant à Paris j'ai commencé à rencontrer des filles qui ont posé pour moi etc...

Quand as-tu décidé de devenir photographe ?

J'ai décidé d'arrêter mes études après avoir obtenu ma licence. Je suis arrivée à Paris après le bac dans le but d'y faire des études et de m'enrichir culturellement. J'ai un peu fait des études et je me suis beaucoup enrichie, et je continue d'ailleurs à le faire, de part des rencontres, des visites d'expositions, de musées, des séances de cinéma plusieurs fois par semaine. Cette ville est stimulante et inspirante et elle m'a beaucoup apportée artistiquement même si je tends de plus en plus à m'inspirer de la campagne...

Bref, pour revenir à ta question, j'ai décidé de devenir photographe en 2013. Mais pour vivre il faut que je travaille, alors j'ai un job à temps partiel et à côté de ça je rencontre beaucoup de filles (des fois des garçons) que je prends en photo avec mes argentiques. Je blogue, je prépare des expositions etc.

D'après ton blog ou tes pages Pinterest, tu sembles apprécier les voyages (ou alors tu es franchement maso) : Oslo, Stockholm, Montréal, Népal, la Drôme... Qu'attends-tu d'un voyage dans un nouveau pays ou une nouvelle ville ?

Quand je pars en voyage je pars pour photographier en premier lieu. J'y vais aussi pour changer d'air et m'apaiser et enfin par curiosité et par goût de la découverte.

Quels sont les prochains voyages prévus ?

Pour l'instant je n'ai fait que de courts voyages, dans des villes seulement (Séville, Venise, Marrakech et Varsovie). Je pars en petit road trip en avril en Grèce. Mon gros projet de voyage, que je repousse depuis un bout de temps, c'est la Thaïlande avec un détour par le Laos (et pourquoi pas la Birmanie ?). Je rêve beaucoup d'Asie, plus que l'Amérique... mais cela dit, tous les pays m'attirent. J'ai très envie de découvrir davantage le Maroc et d'aller à Istanbul. Mais je sens que le prochain voyage sera l'Islande.

Comment fais-tu pour trouver des modèles aussi jolies pour tes photos ?

Elles sont belles mes modèles, c'est bien vrai. :)

Les filles que je photographie je les trouve sur Internet. C'est magique Internet pour ça ! Avant je démarchais un peu, j'essuyais beaucoup de refus ! Maintenant j'ai toujours des refus (moins) mais on me contacte parfois, avec beaucoup de douceur, pour se proposer comme modèle... et j'adore ça !

Ce sont quasiment à chaque fois de superbes rencontres et rien que pour ça je n'arrêterai jamais de photographier juste pour le plaisir.

Tu travailles à l'argentique : c'est pour paraître moins jeune ? Ou pour une autre raison qu'il conviendra de nous expliquer dans le détail...

Je travaille à l'argentique parce que j'aime ça, tout simplement. C'est quelque chose qui me correspond, c'est naturel, spontané, brut (en tous cas dans l'utilisation que j'en fais). Acheter un appareil photo argentique ça ne coûte pas très cher (j'en ai au moins 10 différents) tandis qu'un numérique de bonne qualité c'est tout de suite plus difficile (j'ai le même depuis 4 ans et seulement deux objectifs), il faut débourser de grosses sommes d'un coup. L'argentique tu distilles ton argent sur les mois donc tu ne t'en rends pas vraiment compte. L'appareil ne coûte pas trop cher, les objectifs non plus, donc tu es bien équipé rapidement. Mais alors tu te ruines en pellicules et développement ! Mais pas grave... c'est tellement mieux. J'adore le grain, j'adore la surprise que ça procure au moment de redécouvrir ses images. Je fais un peu de numérique mais je trouve mes photos plus rapidement banales et je les remets vite en question. Ça ne me fait pas trop ça avec mes photos argentiques, je les aime toujours même après quelques mois. Avec l'argentique tu n'as que 36 poses (sur mes séances photos je ne prends qu'une pellicule en général) donc tu dois réfléchir à chaque image que tu vas faire. Dans ma tête je compose un tableau. Je positionne la modèle selon un fond etc. C'est assez long et lent mais ça vaut le coup, je crois. Quand je fais du numérique j'ai plutôt tendance à appuyer sans relâche en attendant d'avoir le bon élément et j'en oublie parfois les détails environnant qui ont leur importance finalement.

La publication de ton interview dans Désinformations.com va t'apporter notoriété et gloire à travers tout le monde francophone de bon goût, auprès de tous ces gens qui ont eu jusqu'à présent la faiblesse de ne pas connaître ton merveilleux travail. Es-tu prête à devenir célèbrissime ? Comment t'y prépares-tu ?

Tout ça ? J'ai hâte ! Je dois reconnaître que je m'y prépare assez simplement pour ne pas trop sentir le stress monter. En rédigeant un article de blog, en triant des photos pour être toujours au top ! ;-)

Depuis que tu connais Maître Roger, comment ta vie a-t-elle changé ?

Il n'y pas de mot pour dire à quel point ma vie a changé grâce à toi, Maître Roger. Mais j'attends de voir la suite, tu me promets Monts et Merveilles ! J'espère que ça vaudra le coup !

Si Maître Roger te demandait de faire une séance photo de son auguste personne, par exemple pour refaire sa PP (même position, même expression... 40 ans plus tard), relèverais-tu le défi ?

Avec grand plaisir ! J'adore les défis, surtout quand ça a un rapport avec la photo !

Quelle musique as-tu écoutée pour répondre à cette interview ?

Figure toi que j'ai besoin de silence pour me concentrer alors, aucune musique. Mais si j'avais dû inventer quelque chose j'aurais parlé d'un titre de Citizens! Genre Lighten Up. C'est mon gros coup de coeur du moment.

Et Jeanloup Sieff dans tout ça ?

Je ne suis pas trop fan de son travail. Par contre Vivan Maier ou Claude Cahun ou même Raymond Depardon, on pourrait en parler :) (pour rester du côté des photographes !)

 

#Maou Bertrand | #photographe | #photographies | #modèles

lire son blog : Maou Mind Games

 

le billet d'avant, le 13-01-2015

Ceinwynn, blogueuse de merveilles

le billet d'après, le 17-01-2015

Lisez Pitch, et le monde sera plus beau

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales