Désinformations.com

New Horizons envoie les images d'Ultima Thulé, où Donald Trump veut construire un mur

du Rédacteur Suprême
publié le 01-01-2019

La sonde spatiale lancée en 2006 par la NASA pour explorer la planète Pluton, rétrogradée immédiatement après au statut humiliant de planète naine, vient de survoler Ultima Thulé, aussi connu sous sa vieille plaque d'immatriculation lyonnaise de 2014 MU 69. Un survol historique puisque jamais un engin humain n'avait exploré un astre aussi lointain mais aussi parce que Donald Trump veut faire de la ceinture de Kuiper un exemple pour la sécurité interplanétaire "et au Mexique".

New Horizons' wall

crédit : Carlos Hernandez pour NASA, Johns Hopkins Univ./APL, Southwest Research Institute

"La menace extraterrestre est partout, du Mexique jusqu'à Kuiper et au-delà", assène Donald Trump pour son premier tweet de 2019 (heure de Houston, Texas), "il faut donc construire un mur pour nous protéger".

Aux esprits chagrins qui doutent de l'utilité d'un mur à 6,5 milliards de kilomètres de la Terre, le président le plus décoloré de l'Histoire américaine objecte que "des murs sont construits pour régler tous les problèmes, et cela depuis toujours".

Dans un ultime tweet, Donald Trump promet donc "un mur à Ultima Thulé", un grand projet "bon pour la croissance américaine et donc bon pour les Américains". Il propose enfin une coopération internationale pour construire son mur à Ultima Thulé : "ce ne sont pas les migrants en recherche d'un job qui manquent, on les enverra construire le mur".

Andrés Manuel López Obrador, le président du Mexique, a fait part de sa "consternation". Au contraire, Emmanuel Macron, toujours debout, propose le concours des foules haineuses qui bloquent les ronds-points et les réformes. Ces gens anti-républicains pourraient être selon lui "bien plus utiles à la construction d'un mur situé à quelques milliards de kilomètres de l'Elysée".

 

#New Horizons | #Ultima Thulé | #Donald Trump | #Mexique

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 01-01-2019

«Grands déchirements» : le proctologue d'Emmanuel Macron témoigne

le billet d'après, le 03-01-2019

Un RIC autorisera la déclaration des manifestations sur Facebook

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales