Désinformations.com

Un astéroïde, 2002 NT7, mettra fin à la crise des gilets jaunes

du Rédacteur Suprême
publié le 14-01-2019

Alors que les chères Françaises et chers Français à qui Emmanuel Macron a écrit une lettre s'apprêtaient à obéir à l'injonction présidentielle de débattre sans s'envoyer pavés, bombes lacrymogènes et insultes à la figure, une triste nouvelle est tombée ce soir. L'astéroïde 2002 NT7 confirme sa prochaine collision avec la Terre. Annoncée dans nos colonnes bien désinformées dès sa découverte en juillet 2002, cette collision prévue pour le 2 février interviendra donc en plein débat national et mettra ainsi tout le monde pour cause de fin du monde. L'opposition dénonce "un diktat de Jupiter qui prouve qu'il n'a jamais cru au débat et que tout ça n'était qu'une manoeuvre pour gagner du temps".

Un astéroïde voisin de 2002 NT7

crédit : Image Crédit: Deep Space Network, JPL, NASA

A la NASA, c'est la consternation. Selon Robert G.Goodchoice, expert en trajectoires d'astéroïdes géocroiseurs, "le changement de trajectoire de 2002 NT7 est inexplicable selon les lois de la mécanique céleste". Des équipes d'analystes travaillent jours et nuits depuis que la surveillance de l'astéroïde tueur a été augmentée après que les observateurs ont confirmé la nouvelle trajectoire. "C'était le 9 décembre", nous confie Robert G.Goodchoice, "au lendemain de l'acte IV de la mobilisation des gilets jaunes".

Auprès de nos envoyés spéciaux bien désinformés, Emmanuel Macron a pour sa part nié "toute implication dans le changement de trajectoire de l'astéroïde 2002 NT7" et en même temps il convient que "[ses] pouvoirs sont grands".

A l'Elysée, les conseillers ne cachent pas leur déprime collective : "on se doutait bien qu'il ne croyait pas un mot de son allocution du 10 décembre et qu'en fait il ne voulait pas lâcher les 10 milliards", confesse Alexandre Dubonchoix, conseiller pour les relations avec le système solaire. Mais de là à négocier une nouvelle trajectoire de 2002 NT7... "Non, franchement, je n'y croyais pas", soupire Alexandre Dubonchoix, qui regrette que "le président préfère provoquer la fin du monde plutôt que de reconnaître qu'il s'est mis tout seul dans l'impasse avec cette crise des gilets jaunes".

Jean-Luc Mélenchon dénonce "un pouvoir qui capitule dans les faits devant la rue sans reconnaître sa défaite et va précipiter dans le chômage de masse tous les terriens lorsque la Terre sera dévastée par l'astéroïde".

Marine Le Pen dénonce "une menace allogène d'un astéroïde dont le projet démontre la réalité du grand remplacement que nos amis annoncent depuis si longtemps".

Seule voix optimiste dans ce sombre tableau planétaire, pour le parti réputé socialiste, Olivier Faure demande "un débat avec l'astéroïde 2002 NT7 qui ne doit pas s'enfermer dans le ressentiment".

 

#astéroïde | #2002 NT7 | #gilets jaunes

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 12-01-2019

Emmanuel Macron publiera lundi les conclusions du grand débat et ses prévisions pour l'horoscope 2019

le billet d'après, le 21-01-2019

Câlinothérapie de groupe à Versailles

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales