Désinformations.com

Câlinothérapie de groupe à Versailles

du Rédacteur Suprême
publié le 21-01-2019

Journée internationale des câlins : Emmanuel Macron est particulièrement gâté cette année. En effet, tous les premiers de cordée internationaux se sont réunis à Versailles autour du plus jeune président de la République depuis l'invention de la fonction. En ces temps pénibles pour l'ego macronien qui est torturé par les manifestations de gilets jaunes et par le grand débat qui lui impose un rythme infernal de réunions publiques BFM-isées avec des centaines de ploucs en écharpe tricolore, «ça va faire du bien de se retrouver avec de vrais amis», confiait ce matin le locataire de l'Elysée sur son groupe WhatsApp justement titré «Câlins».

Versailles, la statue allégorique d'Emmanuel Macron

crédit : Wikipedia

Des esprits chagrins anti-macronistes primaires ont voulu voir un signe de la proximité de l'échafaud dans le choix de la date du 21 janvier, anniversaire de la décapitation de Louis XVI, et de la réunion à Versailles, ville symbole de la monarchie absolue et en même temps des coupables du génocide des Communards en 1871. «Simple coïncidence», explique-t-on dans l'entourage d'Emmanuel Macron.

«On a choisi la journée internationale des câlins pour réunir les potes à Versailles», affirme Ismaël Dubonchoix, qui demande à la presse, fusse-t-elle bien désinformée, «de s'intéresser aux vrais sujets qui préoccupent le président et donc le peuple qui l'a élu». Un président qui a besoin d'amour.

Et de l'amour, il y en a à Versailles, la capitale des Yvelines devenue l'étape indispensable sur le chemin de Davos, au mépris évident de toute considération pour le bilan carbone du voyage entre la Silicon Valley ou Shangaï et la Suisse. «On est bien plus que 26 et on pèse autant que 80% de la population mondiale la plus médiocre, Oxfam peut aller se rhabiller avec ses comparaisons oiseuses», rigolait-on de bon coeur ce matin dans la galerie des glaces.

Emmanuel Macron se ressource à Versailles, «c'est quand même mieux que les sans-poumon qui vont à La Bourboule soigner leur asthme provoqué par les particules fines de leurs bagnoles au diesel» analysait-il devant un parterre de milliardaires venus le câliner.

Et des câlins, les premiers de cordée unis de tous les pays en reçoivent aussi. «Je garderai le cap sur l'ISF, rassurez-vous», dit-il aux Français exilés qui pourraient donc choisir à nouveau la France («choose France», comme on dit dans le jargon macronien), tout en se resservant du champagne aux représentants des GAFA venus eux aussi, en remerciement d'accepter de bientôt verser «leur obole à la justice sociale pour calmer les gilets jaunes».

A Versailles, le monde va bien mieux qu'à Souillac. «Il faut arrêter de regarder le verre à moitié vide et se réjouir que des entreprises créent une partie de leur richesse en France», souligne Ismaël Dubonchoix en resservant un verre de Coca Zéro à notre stagiaire bien désinformée envoyée sur place.

 

#journée internationale du câlin | #Versailles | #Emmanuel Macron | #Silicon Valley | #GAFA

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 14-01-2019

Un astéroïde, 2002 NT7, mettra fin à la crise des gilets jaunes

le billet d'après, le 22-01-2019

Edouard Philippe encadre les ménages de ses ministres

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales