Désinformations.com

Les militaires de l'opération Sentinelle mobilisés pour surveiller le bac

du Rédacteur Suprême
publié le 28-03-2019

En marge de son passage ce matin chez nos confrères bien informés de France Inter, le ministre de l'Education a évoqué ce que la rumeur laissait entendre depuis quelques jours dans les allées du pouvoir totalitaire macronien. Les militaires de l'opération Sentinelle seront mobilisés pour surveiller les épreuves du bac, a confirmé à son tour le ministère des Armées. «La compétence de nos soldats pour la défense statique des lieux sensibles a été prouvée samedi dernier à Paris», confie Florence Parly à notre stagiaire bien désinformée. «L'école de la confiance se construit aussi, ensemble, par une dissuasion efficace», complète Jean-Michel Blanquer.

Le 21ème RIMa se prépare à surveiller le bac

crédit : Wikipedia

«Nous placerons une tête de pont dans chaque salle, et le reste des troupes aux endroits stratégiques tels que couloirs, WC et parkings à vélos», explique le général Philippe Dubonchoix, missionné par les ministres pour coordonner l'opération Sentinelle du bac.

Il reste encore quelques détails à régler, dont la surveillance par les militaires des épreuves orales de rattrapage. «Si l'ensemble de la communauté éducative est favorable à la présence rassurante de nos forces armées dans les lycées pour le bac, la sécurisation de certaines spécialités comme l'oral du bac option sexe devra être approchée avec prudence et doigté», analyse le général Philippe Dubonchoix.

Lors du conseil des ministres d'hier, il a été décidé de mettre en oeuvre un comité de pilotage transversal au sein des ministères concernés (éducation, armée, intérieur, sexe, économie et budget) afin de ne négliger aucun détail : «le gouvernement se met en mode projet pour assurer la réussite de l'opération Sentinelle dans les lycées», a affirmé Edouard Philippe lors de ce conseil. Il a toutefois provoqué un malaise quand il a demandé un secrétaire d'Etat volontaire pour manager le projet, provoquant les démissions de Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi qui ont préféré quitter précipitamment le gouvernement plutôt que de devoir assumer un surcroît de travail en management matriciel.

Le projet de surveillance des épreuves du bac par la force Sentinelle ne fait toutefois pas l'unanimité dans la classe politique. Marine Le Pen dénonce «un gouvernement qui me pique toutes mes idées», Olivier Faure a appelé Raphaël Glucksmann qui n'était pas disponible pour réagir, Laurent Wauquiez estime que «le gouvernement ne va pas assez loin sur la sécurité des françaises et des français».

Quant à Jean-Luc Mélenchon, avec son sens habituel de la mesure, il a exhorté ce matin les militaires à «ne pas tirer sur les lycéens qui tenteraient de tricher».

 

#opération Sentinelle | #militaires | #bac | #bac sexe

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 25-03-2019

Xi Jinping évoque les Droits de l'Homme avec Emmanuel Macron

le billet d'après, le 01-04-2019

Poisson d'avril : les anti-spécistes protestent

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales