Désinformations.com

Progressisme et enculage de mouches : les 5 différences

du Rédacteur Suprême
publié le 08-04-2019

A l'heure où Ismaël Emelien et David Amiel publient leur «Manifeste» sous les sarcasmes d'esprits étroits qui ne comprennent rien au progressisme, il est plus que temps de clarifier les choses. Et surtout de battre en brèche la campagne de dénigrement qui voudrait, après lecture de l'ouvrage d'Emelien et Amiel, que tout ça ne soit que de l'enculage de mouche. Or, contrairement aux mouches enculées en plein vol, le progrès ne tombe pas du ciel. C'est là une première différence manifeste entre le progressisme et l'enculage de mouche mais il y en a bien d'autres. La professeur Emmanuelle Dubonchoix, consultante en progressisme, a bien voulu nous éclairer.

Mouches progressistes

crédit : Pixabay

Différence n°2 : enculer les mouches, c'est aligner des évidences. «Le progressisme tel que le conceptualisent les auteurs macronistes est tout au contraire une pensée profonde et construite», explique Emmanuelle Dubonchoix. La preuve (entre tant d'autres) par cette citation : «La somme des possibles des individus qui s'unissent vaut plus que la somme des possibles de chaque individu isolé. Il y a davantage de possibles quand on agit ensemble.» La consultante en progressisme en a les larmes aux yeux : «le silence qui suit est aussi d'Ismaël et David», souffle-t-elle dans un sanglot étouffé.

Différence n°3 : enculer les mouches, c'est opposer système contre système, marxisme contre impérialisme surannés. Or, la professeur Dubonchoix fait sienne la thèse des auteurs qui distinguent, dans l'économie, «l'économie de marché et sa capacité d'innovation, stimulée par la concurrence, et le capitalisme qui ne tend qu'à la concentration». Les progressistes sont donc «par principe» du côté des petits contre les gros, et donc du côté des mouches, quoi qu'en disent les esprits chagrins et «probablement populistes».

On objecte toutefois à Emmanuelle Dubonchoix cette phrase d'Emelien et Amiel, «le combat du progressisme, aujourd'hui, c'est s'attaquer à chacun des empêchements, lever ces obstacles un à un, élargir les possibles». Si ça n'est pas la preuve que le progressisme et l'enculage de mouche c'est la même chose, qu'est-ce que c'est ? La consultante en progressisme objecte avec fermeté.

Différence n°4 : «Le progressisme est plus qu'un combat pour soi : c'est d'abord un combat pour autrui. Être progressiste, ce n'est pas seulement chérir sa liberté, mais aussi et d'abord celle des autres.» Voilà qui est bien à l'opposé de l'enculage de mouches, en effet. Une objection forte.

Différence n°5 : alors que l'enculage de mouches de fait aucune distinction entre les diptères, chacune ayant la même probabilité d'être enculée que ses congénères, l'approche du progressisme est tout autre. «Comme le montre le cas des mouches enculées, parler exclusivement d'égalité des chances n'a pas été une chance pour l'égalité desdites mouches qui ne s'élèvent pas. C'est pourquoi le progressisme lui préférera, de très loin, la maximisation des possibles.»

Les 5 différences incontestables entre progressisme et enculage de mouches sont donc bien établies et offertes par la professeur Emmanuelle Dubonchoix, qui prépare pour Pâques une édition critique de «Le progrès ne tombe pas du ciel» aux éditions des Mouches bien désinformées, édition qui sera augmentée de deux autres différences «étonnantes» entre progressisme et enculage de mouches.

(PUB) Achetez "Le progrès n'est pas de l'enculage de mouches" d'Ismaël Emelien et David Amiel

 

#progressisme | #enculage de mouches | #Ismaël Emelien | #David Amiel

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 03-04-2019

Manuel Valls en détresse à Barcelone où il s'est installé sans son écarteur anal

le billet d'après, le 11-04-2019

Julian Assange arrêté à Londres, étape décisive pour le Brexit

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales