Désinformations.com

Les polémiques françaises classées au Patrimoine de l'Unesco

du Rédacteur Suprême
publié le 17-04-2019

Alors qu'ils étaient venus se rendre compte sur place des dégâts catastrophiques de l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, inscrite au Patrimoine de l'Humanité, les experts de l'Unesco se sont déclarés «frappés» par la vigueur des polémiques franco-françaises qui vont bien au-delà du seul mauvais esprit râleur qui s'exprime traditionnellement au comptoir du Balto. Sur le parvis de Notre-Dame autant que sur les réseaux dits sociaux et sur les chaînes d'information sans fin, les inspecteurs de l'Unesco se sont déclarés «subjugués et convaincus» par l'art exceptionnel de la polémique à la française.

QG des experts

crédit : Wikipedia

Sur le parvis de la cathédrale meurtrie, ils ont vu Nicolas Dupont-Aignan courant de caméra en caméra, hurlant à qui pouvait l'entendre que «les gens m'ont dit d'en parler à la télé !», et les journalistes lui tendaient le micro.

Sur les réseaux sociaux, en lisant les altercations entre les gens, les experts n'ont pas réussi à déterminer si c'est bien ou mal que des milliardaires et autres sociétés annoncent des centaines de millions d'euros de dons pour reconstruire la cathédrale.

C'est au comptoir du Balto qu'ils ont été en partie éclairés par un intellectuel qui se plaignait par ailleurs de l'augmentation du prix du Ricard en grande surface : «les milliardaires donnent de l'argent volontairement, c'est bien la preuve qu'ils manipulent le gouvernement qui de toute façon spolie les travailleurs pour rembourser en crédit d'impôts les dons desdits milliardaires». Intellectuel immédiatement pris à partie par un autre client du Balto, d'accord avec lui sur le fond, mais considérant que c'est le gouvernement qui a demandé au milliardaires de donner de l'argent gratuitement, puisque remboursé, afin d'ouvrir une polémique permettant à Emmanuel Macron de ne pas révéler son plan post-grand débat dès l'incendie de Notre-Dame éteint.

Alors qu'ils avaient mal au crâne, les experts de l'Unesco sont rentrés à leur hôtel hier soir. C'est en suivant une chaîne d'information sans fin qu'ils ont eu la révélation : «c'est fou le nombre d'experts en incendies que vous avez», nous indique Grégoire Dubonchoix, inspecteur architecte de l'Unesco, «et le lendemain les mêmes experts se métamorphosent en spécialistes de la pose de charpentes médiévales, c'est extraordinaire !»

Il ne restait donc plus à l'Unesco qu'à prendre la décision qui s'impose, pour tirer quelque chose de positif de ce triste voyage. Les polémiques françaises vont être inscrites au Patrimoine immatériel de l'Unesco en procédure accélérée.

L'annonce a immédiatement fait l'objet d'une nouvelle polémique. «De quoi ils se mêlent l'Unesco ? Et demain ils vont venir nous expliquer comment on doit s'engueuler ?» criaient les moins éméchés au comptoir du Balto autant que sur Twitter.

 

#polémique | #Notre-Dame | #milliardaire | #Patrimoine Unesco

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 11-04-2019

La sonde Beresheet s'écrase : Christophe Castaner rappelle l'interdiction des selfies en conduisant

le billet d'après, le 19-04-2019

Stéphane Bern nommé ministre d'Etat de Notre-Dame

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales