Désinformations.com

SNU, un succès pour le recrutement du Rassemblement National

du Rédacteur Suprême
publié le 12-07-2019

Testé au mois de juin, le Service National Universel (SNU) a immédiatement démontré un bilan globalement positif, comme nous en faisions état dans nos colonnes dès le 17 juin dernier. Les valeureux Pioupious ont non seulement bénéficié d'un enseignement militaire adapté à leur inculture léguée par des générations d'enseignants gauchistes, mais en plus ils vont recevoir l'hommage de la Nation lors du défilé du 14 Juillet sur les Champs-Elysées. Ce n'est toutefois pas le seul motif de satisfaction du gouvernement : un sondage de l'IDOF montre que les jeunes du SNU sont désormais prêts à voter massivement pour le RN.

Jeunes qui n'ont pas eu besoin du SNU pour réussir dans la vie

crédit : Flickr - Ecole Polytechnique

Ce sont 66,6% des jeunes qui testé les vertus du SNU qui se déclarent «proches des idées du Rassemblement National» à la fin de leurs 15 jours d'endoctrinement progressiste, de sport et de punitions collectives alors qu'ils étaient à peine 20% au début des épreuves.

Pour Jean-Patrick Dubonchoix, directeur d'études à l'IDOF (Institut Désinformation et Opinion Francophone), «le SNU démontre ainsi ses vertus d'intégration citoyennes» en transmettant aux jeunes «les valeurs de la République et l'engagement au service d'une cause à laquelle ils croient». Quant aux 33,3% restant des jeunes décrocheurs volontaires de premier contingent pilote du SNU, ils se partageraient entre deux tiers de partisans du progressisme et un tiers d'«opinions diverses de l'ancien monde».

Gabriel Attal, sub-ministre chargé de l'organisation du SNU, se félicite de ce bilan «très positif» de l'expérience de ces jeunes qui découvrent enfin qu'ils peuvent faire quelque chose de leurs vies alors que les enseignants gauchistes qui ont infesté l'Education Nationale n'en ont jamais été capables.

Emmanuel Macron, plus jeune président de la République depuis l'invention de la fonction et premier locataire de l'Elysée à ne pas avoir accompli le service militaire de l'ancien monde, s'est lui aussi félicité du bilan du SNU qui, selon lui, «valide mes orientations et mes choix, et en même temps ma vision du monde qui se sépare entre progressistes et nationalistes».

Nonobstant, conscient qu'il faut tirer les leçons du test et ajuster les objectifs du SNU, le manager du gouvernement demande à Gabriel Attal de «réfléchir» aux moyens de rééquilibrer les opinions en sortie du SNU : «il faut se fixer comme objectif un 50-50 entre jeunes progressistes et jeunes partisans du Rassemblement National».

 

#SNU | #service national | #Rassemblement National | #Emmanuel Macron

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 30-06-2019

Le Monolecte, interview d'une blogueuse des âges farouches des internets

le billet d'après, le 13-07-2019

La ligue de protection des crustacés salue le travail de François de Rugy

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales